Paris , le 25 août 1944 au soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Jeu 2 Mar 2017 - 15:19

LIBERATION DE PARIS
Le 25 août 1944, après les combats et un peu à l'écart de la foule
.



Conception
Pour cette scénette je suis parti d'une maquette de char Sherman au 1/72e, maquette Eduard en plastique et beaucoup de photodécoupe (poignées, protèges-phare, garde-boue, casiers, etc…) que j'ai faite il y a déjà quelques années.
Lorsque Pépé nous a fait découvrir les figurines " Reed Oak " j'ai tout de suite pensé que je pourrais associer certaines d'entre elles à cette maquette pour faire une scénette. Il ne restait plus qu'à trouver un " scénario ".

Voici tout d'abord les principales photos qui m'ont inspiré :



Ne me demandez pas où exactement se situe cette scène, à ma grande honte, bien que né à Paris et vivant en proche banlieue, je n'ai pas été fichu de reconnaitre cette rue. D'après l'architecture j'opterai pour le 1e ou 4e arrondissements, vers l'hôtel de ville.
La scénette n'est donc pas une reproduction exacte mais plutôt une évocation de la Libération.





Là nous avons les quatre personnages de la scénette : l'infirmière et le fusilier-marin bien sûr, la jeune fille dans la foule en liesse et le photographe … derrière l'objectif. Cette excellente photo est un cliché de Robert Capa, qu'on ne présente plus.

Les figurines

Ce sont donc des " Reed Oak " au 1/72e.
Rien à redire au niveau commercial : Contact très facile et courtois avec le fabriquant, envoi rapide et conditionnement parfait.
Les figurines sont à dégrapper ce qui ne m'a pas posé de problème à cette échelle (mais c'est sans doute plus difficile au 1/48e ou au 1/35e) . La résine utilisée est gris moyen, très lisse, très propre.
Je n'ai constaté aucun défaut de surface ni de moulage -bien qu'en l'occurrence on ne puisse pas parler de moulage-. Les détails sont remarquablement fins, à peine perceptibles à l'œil nu.
Disons le tout de suite le 1/72e ne rend pas justice à la finesse des figurines (surtout avec ma peinture…). Je pense que les possibilités de l'impression 3D, avec cette qualité de programmation, s'expriment beaucoup mieux à d'autres échelles.
Mais ce qui m'a vraiment enthousiasmé c'est le naturel et la justesse des attitudes, les figurines étant faites à partir de figurants qui posent en uniforme.
Et les différences de tailles, particulièrement visibles ici entre l'infirmière et le soldat, rendent la scénette encore plus crédible. On est au 1/72e et non au 54 mm ou au 28 mm où grenadiers et voltigeurs, chevaux de cuirassiers ou de hussards sont tous à l'alignement.

Paradoxalement ces figurines faites " à la machine " ont une présence très forte et, personnellement, me racontent chacune une histoire.

Reste le problème -du prix qui est très élevé au 1/72e mais qui, aux autres échelles, me parait raisonnable par rapport aux produits en métal
                          -et du choix encore restreint qui limite leur emploi à des scénettes de petite taille avec peu de personnages.

(C'est la mode, donc je précise que je n'ai pas de lien familial ni de conflit d'intérêt en écrivant cette critique plutôt positive sur ReedOak… )

De gauche à droite :

.           Le photographe.
A la suite des troupes américaines il y avait à la fois des photographes civils (" War correspondent " et " War photographer "), et des militaires, photographes de l'US Army , rattachés à une " Signal photographic unit " d'un " Signal Corps ". Les plus célèbres sont Endre Friedmann dit Robert Capa, Mary Welsh et Lee Miller (2 femmes), Franck Scherschel, Bob Landry David Schermann ou Ralph Morse. Tous étaient bien sur soumis à la censure militaire. Certains perdront la vie en exerçant leur fonction . Le notre, qui parait un peu âgé et avec un début d'embonpoint, ne semble pas un foudre de guerre. Je l'imagine bien un peu frimeur avec son poignard (Waffen SS ?) à la ceinture, probablement acheté à un GI et qui lui servira plus souvent à briller auprès d'une jeune française qu'à éliminer une sentinelle allemande !

 .          La jeune fille.
Initialement j'avais pensé à une robe beaucoup plus haute en couleur et plus élaborée, comme sur ce genre de photos :




Mais l'attitude très timide et réservée de la figurine me fait plutôt penser à une toute jeune fille qui s'est habillée en bleu-blanc-rouge comme elle a pu, en empruntant pour l'occasion son grand sac à main à sa mère ou à une voisine.

.           L'infirmière.
Elle porte la coiffe de rigueur. J'aurais pu peindre des galons dessus, comme sur la photo de Capa. J'ai connu autrefois ces galons de fonction (surveillante, infirmière, élève-infirmière, aide-soignante, etc…) à l'Assistance Publique à Paris mais ils se portaient alors sur la blouse, les coiffes ayant disparu.

 .          Le fusilier-marin : Régiment blindé de fusiliers marins
Ce grand gaillard, sans doute vétéran des combats de Tunisie et de Normandie, semble ne pas moufter devant la p'tite dame qui lui fait son pansement. Il fait partie du Régiment blindé de fusiliers-marins (RBFM), équipé de tanks destroyers M10 Wolverine (chasseur de char avec une tourelle ouverte, différent du char Sherman que l'on voit ici).  
Si notre fusilier porte l'insigne de la 2e DB il n'a pas le droit à celui des Forces Françaises Libres car le régiment est issu de marins restés fidèles à Vichy et faits prisonniers à Diégo Suarez par les Britanniques en 1942 puis internés en Grande Bretagne. Libérés après le débarquement en Afrique du Nord, ils constituent le Bataillon de Bizerte puis sont transformés en régiment après incorporation de volontaires.
L' intégration dans la division a été difficile : Lors de la constitution de la 2eDB le régiment a été imposé à Leclerc qui le lui a bien fait sentir en lui retirant le droit au port de la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur, gagnée pendant la 1e guerre mondiale (Dixmude). La fourragère fut rendue le 16 septembre 1944, au vu de ses brillants états de service en Normandie, à Paris et à Dompaire (et avant Baccarat et Strasbourg) . En opérations le régiment était réparti en un escadron dans chacun des 3 groupements tactiques de la division.
Ici il s'agit du groupement V qui comporte le 501e régiment de chars de combat et donc le 2e escadron du RBFM.
Dans les célébrités qui servirent dans cette unité : l'enseigne de vaissseau et futur amiral Philippe de Gaulle et dit Jean Moncorge dit Jean Gabin.

Il ne faut pas confondre cette unité avec d'autres fusiliers marins, ceux du Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique qui fait partie des Forces Françaises Libres et qui s'est illustré notamment à Bir Hakeim au sein de la 1e DFL (Unité membre des Compagnons de la Libération).

.           Le char Sherman : Le Montereau II , 2e compagnie du 501e RCC.
Il fut livré le 16 août 1944 en remplacement du Montereau, détruit le 12, entre Alençon et See.  
Char standard de l'armée américaine le Sherman équipe les régiments de chars des divisions blindées de l'Armée française reconstituée.
Pour la 2e DB il s'agit du 501e Régiment de chars de combat, du 12e Régiment de chasseurs d'Afrique et du 12e Cuirassiers.

Avec le Régiment de marche du Tchad le 501eRCC, est, " politiquement ", le noyau dur de la 2eDB , un pur produit des forces Françaises Libres.
Son origine remonte au 501e régiment d'artillerie spéciale (501e RAS), créé en 1918. Prenant par dérision le nom de " Royal cambouis " il sera aussi le " régiment sans tache ", rallié dès après Narvik à la France Libre.
Il s'illustrera au Gabon et en Syrie sur chars français Hotchkis 39 d'origine, à El Alamein et Medenine en Tunisie sur chars anglais Mathilda avant d'être équipé en matériel américain au sein de la 2e DB. Il participera à tous les combats de la division en terminant sa course à Berchtesgaden à la fin de la guerre.
Ce sont des chars du 501e RCC qui entrent les premiers dans Paris, en appui des half-tracks de la 9e compagnie du régiment de marche du Tchad (" la Nueve " composée de Républicains espagnols et commandée par le capitaine Dronne).
Le drapeau du 501e RCC est décoré de la Croix de guerre 14-18 et 39-45, de la Croix de la Libération et du "Presidential Unit Citation ". 25 de ses hommes furent faits Compagnons de la Libération.

Le char peut apparaitre trop propre mais il faut savoir qu'il est quasi neuf et que le mois d'août 44 avait été très sec et chaud (malgré quelques orages vers le 23). Il n'y avait pas de boue juste de la poussière et le trajet à chenilles sur le macadam et les pavés de la banlieue sud de Paris a dû en faire tomber pas mal.
Et surtout je suis persuadé (sans avoir lu de témoignage précis dessus) que tous les équipages de la 2eDB ont eu à cœur d'entrer dans Paris avec des véhicules et des uniformes parfaitement nettoyés. C'est l'impression que donnent les photos de la Libération de Paris.
 
          Quelques détails :



















Il n'y a pas grand chose à dire sur le décor : Carton bristol, profilés plastiques et feuilles de plastique transparent.
Les volets métalliques ont été réalisés sur une feuille de bristol posé sur une grosse gomme et avec un crayon papier à mine dure en appuyant ce qu'il faut pour parquer les séparations des lamelles sans déchirer le bristol, la gomme offrant la souplesse nécessaire à la déformation du carton.

PS :La pharmacie du Montparnasse n'existe pas Very Happy
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  bristethobennic le Jeu 2 Mar 2017 - 15:26

Beau dio, et l'idée est originale.

Je trouve le trottoir très propre, voir neuve, nan ?


Dernière édition par bristethobennic le Jeu 2 Mar 2017 - 16:21, édité 2 fois

____________________________________________

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Ma page Fesse bouc : https://www.facebook.com/pages/Mes-Petits-Guerriers-en-Couleurs/1576342989305993

avatar
bristethobennic

Messages : 7950
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 44
Localisation : près de Charolles (71)

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  saturnin le Jeu 2 Mar 2017 - 15:28

encore une chouette scénette bravo, merci les précisions concernant la propreté du char , j'aurai plongé bounce

concernant les figurines redoak : sont elles de qualité (gravure ,taille)? merci
et encore BRAVO
avatar
saturnin

Messages : 444
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 70
Localisation : les avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  voltigeur59191 le Jeu 2 Mar 2017 - 16:02

Un très beau dio , tes photos sont superbes ..... Et toutes ses explications !!
avatar
voltigeur59191

Messages : 1732
Date d'inscription : 20/05/2014
Age : 51
Localisation : Ligny-en-cambrésis

http://voltigeur59191.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  JackNap1948 le Jeu 2 Mar 2017 - 17:26

Salut Marc.
Bravo pour le char Sherman "Le MONTEREAU II' et les personnages de cette belle scénette.
MONTEREAU, petit clin d'œil à la charge de cavalerie du Général PAJOL, mort à PARIS en 1844.  Wink
Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.



Il existe bien une Pharmacie du MONTPARNASSE.
Elle se trouve au n° 1 Rue ODESSA 75014, à l'angle de 2 Rues, près de la Gare MONTPARNASSE.

____________________________________________
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).




Décor "simpliste" pour rejouer, à une dizaine de joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.
avatar
JackNap1948

Messages : 2592
Date d'inscription : 01/02/2013
Age : 69
Localisation : 93 + 83 + 22.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  ROUNDABOUT le Jeu 2 Mar 2017 - 19:47

Bravo pour cette scénette Marc , c'est très bien fait !
Et les explications sont un vrai régal , merci Wink

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 11572
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  Thacks le Jeu 2 Mar 2017 - 19:47

Moi j'aime vraiment! Bravo.

____________________________________________
Steve

Exercises cultivate self-reliance - the foundation of courage. Train hard, fight easy.  Alexander Suvorov
avatar
Thacks

Messages : 1425
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 65
Localisation : Riverport, NS, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Jeu 2 Mar 2017 - 21:10

Grand merci à vous tous, je suis très content que cela vous plaise, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire le dio et à rédiger ce texte.
Pour répondre plus précisément (et dans l'ordre) à vos questions :

Le trottoir est effectivement un peu "neuf", il y a juste quelques gravats, entre le mur et le char et qui ne se voient pas. Je n'ai volontairement pas "chargé" les dégâts car d'une part heureusement la Libération de Paris n'a pas été la bataille de Varsovie et en bien des endroit il n'y eu aucune destruction (comme sur le trottoir de la photo référence d'ailleurs), d'autre part, et bien, Paris semblait plus propre à l'époque que maintenant, du moins sur les très nombreuses photos que j'ai vues. Mais d'accord il fait quand même un peu neuf.

Saturnin, j'ai été très satisfait des figurines ReedOak et je songe en peindre en 54 mm prochainement.

Jacques merci pour ton oeil d'aigle (Private joke). Le 501e RCC est le seul régiment à avoir conservé les appellations de l'infanterie (à laquelle appartenaient les chars de combat de 1940) : compagnies et sections. ses chars portaient effectivement des noms de batailles en gros caractères bleu bordés ou ombrés blanc sur les côtés de la caisse
1ère compagnie : campagne de Norvège et de Libye
2ème compagnie : batailles napoléoniennes, donc MonterEau en 1814 pour ce qui nous concerne.
3ème compagnie : guerre de 14-18
4ème compagnie : campagnes révolutionnaires .
Le Montereau II portait par ailleurs le mot "revanche" écrit en blanc sur le côté droit de son canon. Il n'y avait pas ce décalc dans la boîte Eduard et heureusement cela ne se voit pas sur le dio.

Roundabout, Voltigeur et Thacks merci beaucoup.
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Jeu 2 Mar 2017 - 21:13

Zut, j'ai oublié de dire que je m'étais mal exprimé : il n'existe pas de pharmacie du Montparnasse dans la rue sur la photo mais j'avais bien trouvé celle de la rue d'Odessa en cherchant sur Google.
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  domitim le Jeu 2 Mar 2017 - 22:50

C'est une très belle pièce ! Je suis impressionné par le travail de recherche.

Merci pour le partage de ces dernières et ton retour sur cette expérience.

Bravo !
avatar
domitim

Messages : 1780
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 51
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  Borodino le Jeu 2 Mar 2017 - 23:35

Bravo pour ce beau diorama.
Toutes tes explications donne vie à ce decor et permettent de bien imaginer la scène.
La peinture des figurines est excellente et le char est magnifique.
Merci pour ce bel ensemble

____________________________________________
avatar
Borodino

Messages : 1430
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  lopez le Sam 4 Mar 2017 - 7:38

Bonjour,
simple et superbe scénette, recherche historique rigoureuse permettant une mise en scène explicite.
Peinture excellente et je partage votre avis sur les figurines qui sont aussi d'une très bonne facture.
Philippe.

lopez

Messages : 794
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 51
Localisation : LYON 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Sam 4 Mar 2017 - 7:56

Merci à vous trois. Cela fait énormément plaisir de voir sa passion et sa démarche comprises et partagées.
Au delà de l'apaisement et de la satisfaction que m'apporte (et sans doute que nous apporte) leur peinture,  les figurines  nourrissent et illustrent bien mon goût pour l'Histoire, en particulier pour cette terrible époque que fut la 2e GM, époque qui fait vraiment partie de ma mythologie personnelle.
(Là, on perçoit mon grand âge... Very Happy)
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  sergiofig le Sam 4 Mar 2017 - 19:39

bien le petit dio. tout est bien expliqué, du montage à l'historique. sacré reportage. bravo
avatar
sergiofig

Messages : 544
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 47
Localisation : nyons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  titi le Lun 6 Mar 2017 - 9:25

Très joli diorama. Avec un fusilier marin ça me plait bien. Very Happy

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
avatar
titi

Messages : 6143
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 98
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  stephane42 le Lun 6 Mar 2017 - 19:06

C'est un super beau petit diorama, avec de la recherche historique, du décor collant au vrai, des figurines pas vues. C'est impeccable.
Juste deux remarques: un peu trop propre peut être et un autre détail, pour moi, c'est que la scène ne respire pas assez. tout est trop serré sur le trottoir contre la maison. Mais peut être que quand on la voit en vrai il n'y a pas cet effet...
Stéph
avatar
stephane42

Messages : 300
Date d'inscription : 19/11/2012
Localisation : loire (42)

http://dioramasfigurines1-72e.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Lun 6 Mar 2017 - 21:52

Merci Titi et Stéphane.
Titi je me doutais que le fusilier marin te parlerait bien.
Stéphane tu n' as pas tort, c'est un peu serré mais c'est effectivement moins visible sur la vraie scénette.

Quant au pourquoi je m'explique : En plaçant le char sur la chaussée, même avec un trottoir assez étroit, cela augmentait la taille de la scénette et du coup les 4 personnages se trouvaient un peu "plantés au milieu du désert" . Cela rendait moins bien que l'option char garé sur le trottoir.
L'idéal eût été bien sur de mettre le char à cheval sur le trottoir et la chaussée. Mais là, les chenilles auraient reposé de travers, en biais, ce qui aurait été pour le moins peu heureux. (Malheureusement les suspensions sont rarement fonctionnelles sur les maquettes de char au 1/72e, je sais, c'est nul ! Et d'ailleurs je ne sais absolument pas comment cela fonctionne, moi, des suspensions de Sherman ; des Sherman il n'y en avait plus quand j'ai fait mon service et je ne l'ai pas fait dans l'ABC ! Very Happy )
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Sam 11 Mar 2017 - 16:51

Pour les Parisiens : un ami a réussi à localiser le site de la première photo : Il s'agit également d'un cliché de Capa, pris à l'angle de la rue Saint Dominique et de la rue de Bourgogne, dans le 7e arrondissement et juste au sud de l'Assemblée Nationale. La pharmacie s'appelle "Pharmacie de l'Assemblée".
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  marcolux le Sam 11 Mar 2017 - 16:58

Très belle vignette. ..
Comme quoi avec trois fois rien on peut reproduire une scène de l'histoire.
J'aime bien les petits détails et les figurines sont judicieusement bien placées.
Bravo pour l'excellent travail....
avatar
marcolux

Messages : 261
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 61
Localisation : Sanem/Luxembourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  BIFFIN le Sam 11 Mar 2017 - 17:03

Merci beaucoup Marcolux.
avatar
BIFFIN

Messages : 873
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris , le 25 août 1944 au soir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum