artillerie francaise 1805

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

artillerie francaise 1805

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 22:49

Quelqu'un peut il me dire exactement à quoi servait le tube que portaient certains artilleurs, la matière (c'est svt représenté en cuivre, est ce esact et pourquoi ?)


Idem pour la poche marsupiale de la figurine ci-dessous :
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  titi le Jeu 20 Sep 2012 - 8:03

Pour ranger le boute-feu?

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
avatar
titi

Messages : 6150
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 99
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 8:44

Le tube c'est en effet pour le boute feu. Il est en métal il me semble bien.
La sacoche j'en sais rien du tout... Pê pour la protection en cuir pour fermer la lumière et pour le petit crochet de métal qui servait à percer l'amorce via cette même lumière...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 8:55

Ben avec vos réponses, je vais pas aller loin. Il y a plein de métal platine, fer, bronze, or, mercure, ... Quand à la sacoche ....

Je mise tout sur l'intervetion de Brutal et Gribeauval pour être d'un précision extrème sur des détails d'un ampleur stratégique. L''enjeux est de taille : renforcer mon artillerie pour vaincre le démon "Gribouille" (le chat de ma fille) !!!!!!!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 9:07

Tu l'as celui là ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 9:17

Regarde là
A droite


Et là à gauche


Ca te va ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 20:43

Nan,

Peindre la boite à boute feu en cruivre, c'est keske je faisais avant addict.

Maintenant je veux comprendre le pourquoi du comment.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  marievsky le Ven 21 Sep 2012 - 16:29

Dans la musette, tu as les mèches pour embraser la charge principale. L'épingle servait à percer le sac de toile qui renfermait la poudre et on
plaçait au travers de la lumière la mèche qui descendait dans la charge. Le boutefeu frappait sur son bras pour raviver l'incandescence et allumait
la charge au commandement FEU! FIRE! ... enfin comme on veut suivant le camp!
avatar
marievsky

Messages : 31
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 58
Localisation : Blyes 01

http://marievsky-figurines.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Ven 21 Sep 2012 - 18:55

Ok je commence à comprendre



Je vais bricoler pour à partir des 4 figures de Hät avoir les 8 servants.



Je continue avec mes questions :

Mes recherches parlents de servants équipés de bricole ??? une espèce de corde je suppose ! mais pas représenté sur les figurines !

Le sceau, il est pour quoi ? le pastis, le boute feu ou l'espèce d'écouvillon ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  titi le Ven 21 Sep 2012 - 19:16

Je dirais pour tremper l'écouvillon pour refroidir le fut, ce qui comme chacun le sait prend un certain temps... Very Happy

J'ai scanné cet article paru dans Guerres et Histoire, j'espère qu'il sera suffisamment lisible.











____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
avatar
titi

Messages : 6150
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 99
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Ven 21 Sep 2012 - 20:03

C'est bon ça. Titi, t'es un vrai toi, il ne faut ps que le grand te
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  marievsky le Ven 21 Sep 2012 - 21:04

Non c'est pas cela. Le seau est toujours plein d'eau, car sans eau plus possible de se servir des canons à cette époque. Pas d'eau? alors ils pissaient dedans et c'était pareil. Pourquoi? Ce n'est pas pour refroidir le tube car cela serait impossible, mais pour passer l'écouvillon à l'intérieur et éteindre les restes incandescents qui, s'ils n'étaient pas éteints, allumeraient la nouvelle charge et enverraient l'artilleur au ciel direct.

Pour bien éteindre tout ce qui reste à l'intérieur, un servant avait un doigté en cuir qu'il posait sur la lumière afin d'empecher l'air de rentrer
et de rallumer les restes.

Pour la bricole, voici la réponse: il existe 2 manières de se déplacer lorsque le canon n'est pas attelé. La bricole et la prolonge.
La bricole est une avance du canon avec des cordes tirées par les artilleurs et les servants pour avancer
sur l'ennemi par étapes comme un char d'assaut.

La prolonge est la manière d'atteler le canon à son avant-train avec une longue corde pour tirer la pièce en terrain accidenté et vers l'arrière,
jamais vers l'avant.

A+
avatar
marievsky

Messages : 31
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 58
Localisation : Blyes 01

http://marievsky-figurines.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  titi le Ven 21 Sep 2012 - 23:40

marievsky a écrit:Non c'est pas cela. Le seau est toujours plein d'eau, car sans eau plus possible de se servir des canons à cette époque. Pas d'eau? alors ils pissaient dedans et c'était pareil. Pourquoi? Ce n'est pas pour refroidir le tube car cela serait impossible, mais pour passer l'écouvillon à l'intérieur et éteindre les restes incandescents qui, s'ils n'étaient pas éteints, allumeraient la nouvelle charge et enverraient l'artilleur au ciel direct.

C'est ce qui est dit dans l'encadré "Le chargement un ballet bien ordonné"?

____________________________________________
The coffee tastes better when the latrines are dug downstream from the camp. U.S. Army field regulation. 1861
avatar
titi

Messages : 6150
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 99
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Sam 22 Sep 2012 - 10:14

J'aime bien la version de Mariewski (un artilleur pissant dans le sceau !!!! gros défi à sculpter !!!). Idem, on a jamair eu de figurine avec un canonier plogeant son écouvillon dans le sceau !

Le servant avec le doigt ganté ferme donc la lumière quand on écouvilonne ! Le reste du temps, que fait il ?

Pour les bricoles, elles ne sont jamais gravées ! Comment les portaient-ils ? enroulées lautour d'eux comme les alpinistes enroulées au pied du cannon comme dans la marine ? autre ...?

Je commence la boite d'artillerie lourde russe de zweda. Les bricoles sont utilisées.

Tu vois judge, il y a encore plein de choses à découvrir/suggérer/inventer sur le sujet !



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  marievsky le Sam 22 Sep 2012 - 12:21

Comme le souligne Titi, c'est un ballet très bien ordonné. Chacun a sa place et sa mission. En même temps les artilleurs et les servants
sont formés aux remplacements, sinon les tirs s'arrêteraient en cas de pertes dans la batterie. même les officiers prenaient l'écouvillon
et servaient avec les hommes de rang.

Pour les cordages qui servaient à tirer la pièce, elles étaient placées sur l'avant-train ou sur le canon lui-même; C'est comme le mécano
qui place toujours un seau d'étoupe avec une clé anglaise vers la machine. Si la batterie est en manoeuvre d'avance, les servants placent
chaque corde sur leurs épaules prêts à s'en servir aux ordres de leurs officiers.

J'espère avoir répondu à tes questions. A oui je voudrais revenir sur ton tableau de portées de tirs. C'est vraiment de la théorie qui ne tiens pas
la route comme beaucoup de choses. Dire que les portées de l'artillerie russe sont supérieures aux autres par exemple est stupide. Pourquoi?
La poudre fabriquée par les arsenaux russes était de très mauvaise qualité, donc les portées ne peuvent être atteintes, 1er point.

2eme point: les artilleurs russes tiraient toujours bien en avant des troupes ennemies, pour faire rebondir les projectiles sur le sol, alors que les Français tiraient directement au but. C'étaient d'ailleurs les meilleurs dans cet exercice. Les Anglais ne gaspillaient pas les munitions et réservaient les tirs pour les troupes ennemies proches.

Pour finir, les pertes de l'époque étaient ridicules par rapport à nos armes modernes. Il fallait compter 1,5 hommes maximum par coup de canon tiré.
Pour l'infanterie les pourcentages de pertes sont aussi très faibles; à une portée supérieure à 200m seulement 1% de tirs touchent. A une portée
entre 150 et 190m 2% touchent; à une portée entre 90m et 140 3% touchent; et même à distance courte seulement 5% de tirs touchent.

A+
avatar
marievsky

Messages : 31
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 58
Localisation : Blyes 01

http://marievsky-figurines.over-blog.com/#

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Sam 22 Sep 2012 - 12:34

Il n'y a plus qu'à ...
mais va falloir attendre un peu, match à Charte ce soir !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  tenardier le Sam 22 Sep 2012 - 12:35

ALLEZ CHARTES !!!!!!!!!!!!!!!

____________________________________________
Un vrai ami c'est quelqu'un que tu peux réveiller à 2 H du matin pour t'aider à cacher un cadavre !!!!!!

avatar
tenardier

Messages : 8469
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 51
Localisation : Route Napoléon le Grand, 04000

http://decorum-figurinis.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Sam 22 Sep 2012 - 12:37

ALLEZ CHAR .... LOTTE

Oui, pour la petite histoire, Charlotte Caordat était une normande de ... Honfleur, fille de poissonnier :Beeeeeelle:


Dernière édition par hulk le Dim 23 Sep 2012 - 16:19, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  tenardier le Sam 22 Sep 2012 - 12:43

Oui une belle fin :tor:

____________________________________________
Un vrai ami c'est quelqu'un que tu peux réveiller à 2 H du matin pour t'aider à cacher un cadavre !!!!!!

avatar
tenardier

Messages : 8469
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 51
Localisation : Route Napoléon le Grand, 04000

http://decorum-figurinis.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Sam 22 Sep 2012 - 15:46

marievsky a écrit:Comme le souligne Titi, c'est un ballet très bien ordonné. Chacun a sa place et sa mission. En même temps les artilleurs et les servants
sont formés aux remplacements, sinon les tirs s'arrêteraient en cas de pertes dans la batterie. même les officiers prenaient l'écouvillon
et servaient avec les hommes de rang.

Pour les cordages qui servaient à tirer la pièce, elles étaient placées sur l'avant-train ou sur le canon lui-même; C'est comme le mécano
qui place toujours un seau d'étoupe avec une clé anglaise vers la machine. Si la batterie est en manoeuvre d'avance, les servants placent
chaque corde sur leurs épaules prêts à s'en servir aux ordres de leurs officiers.

J'espère avoir répondu à tes questions. A oui je voudrais revenir sur ton tableau de portées de tirs. C'est vraiment de la théorie qui ne tiens pas
la route comme beaucoup de choses. Dire que les portées de l'artillerie russe sont supérieures aux autres par exemple est stupide. Pourquoi?
La poudre fabriquée par les arsenaux russes était de très mauvaise qualité, donc les portées ne peuvent être atteintes, 1er point.

2eme point: les artilleurs russes tiraient toujours bien en avant des troupes ennemies, pour faire rebondir les projectiles sur le sol, alors que les Français tiraient directement au but. C'étaient d'ailleurs les meilleurs dans cet exercice. Les Anglais ne gaspillaient pas les munitions et réservaient les tirs pour les troupes ennemies proches.

Pour finir, les pertes de l'époque étaient ridicules par rapport à nos armes modernes. Il fallait compter 1,5 hommes maximum par coup de canon tiré.
Pour l'infanterie les pourcentages de pertes sont aussi très faibles; à une portée supérieure à 200m seulement 1% de tirs touchent. A une portée
entre 150 et 190m 2% touchent; à une portée entre 90m et 140 3% touchent; et même à distance courte seulement 5% de tirs touchent.

A+

Précision, les armes d'épaule du début XIX° n'étaient pas beaucoup plus performantes que celles du XVIII, portée utile, moins de 50 mètres, ce n'est pas par hasard qu'à été utilisée l'expression attendre de voir le blanc de leurs yeux !
Il ne faut pas oublier l'efficacité d'une salve était tributaire de nombreux paramètres, tels que conditions climatiques, entrainement au tir, stabilité psychologique, obéissance aux ordres, bonne acuité visuelle etc...
La charge à la baionnette, la "furia francese" n'étant qu'une réponse à une faiblesse structurelle, le manque d'entrainement....

Pour les tirs d'artillerie, c'est tout à fait exact que diverses écoles existaient, sachant que les conditions climatiques étaient maîtresses de l'efficacité des tirs.
Les pièces d'artillerie, début XIX° ne portaient pas à plus de 500/600 mètres ( canons de marine de 36 livres avec portée maximale de 3.000m+ en théorie).)
Le tir avec effet ricochet ne pouvait être utilisé que sur des surfaces dures, sols secs ou gelés mais inutilisables sur des terrains meubles ou détrempés...

Comme à la pétanque, avec l'accent de Marseille : jeu tireu ou jeu pointeu ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  sennal le Sam 22 Sep 2012 - 17:54

Si je peux apporter ma pierre à l'édifice... (Tradition 78-79, juillet-août 1993)




avatar
sennal

Messages : 620
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 54
Localisation : agen

Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Dim 23 Sep 2012 - 16:24

Super ! merci les addicts.

Le grand T dans sa magnaminité m'a offert un stage de réinsertion et à ouvert mes yeux pervertis. Je ne suis condamné qu'à 120 ans de peinture forcée. Gloire au gd T.

Au fait victoire d'Hérouville (près de Caen) sur Chartres 23 - 13
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Dim 23 Sep 2012 - 18:32

Sennal et sa précieuse documentation fournie .

Avec ça il n'y a plus de secrets pour élaborer une grande batterie ! après que la charge des " gros talons " soit finie :)


avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Dim 23 Sep 2012 - 19:23

Une démonstration de mise en batterie et tir ( factice - uniquement poudre noire) est prévue pour la Sainte-Barbe au M.A, les 1 et 2 décembre, je ne sais pas quelle pièce sera présentée, ni par qui....
Je vous tiens au courant Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Invité le Dim 23 Sep 2012 - 19:59

Des photos de cette démo pourraient être intéressantes.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: artillerie francaise 1805

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum