Waterloo

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Waterloo

Message  Invité le Jeu 8 Aoû 2013 - 15:01

J'ai réussit à faire commander à la bibliothèque de chez moi : "Les mensonges de Waterloo" de Bernard Coppens.
J'espère que de nombreux lecteurs (enfin ceux qui s'intéressent à la période napoléonienne) auront la curiosité de le lire.
Peut être que l'auteur pousse jusqu'à l'hyper critique historique et il y a des choses à vérifier sur le terrain mais ses arguments semblent logiques et vont à l'encontre de tout ce qui a été dit jusqu'à maintenant.
Les stratègent en chambre, du genre de ceux qui jettent l'opprobe sur Grouchy risquent d'en ressortir complètement destabilisé.
En effet, on y apprend qu'en 1815 Naploléon est loin d'être le génial stratège de la campagne de France et encore moins d'Austerlitz. Dans un premier temps il croit rencontrer l'armée anglo prussienne à Ligny, ensuite il pense avoir complètement détruit l'armée prussienne au point qu'il négligera de poster des flanc gardes sur l'extrême droite de son armée pendant la bataille de Waterloo (même les officiers Prussiens s'en étonnent dans leurs mémoire).
Napoléon qui a étudié en long et en large le champ de bataille à la veille d'Austerlitz ne se donnera même pas la peine de parcourir celui de Waterloo le 17 juin au soir parce qu'il pleut, parce qu'il est trop crevé parce que de toute façon, selon ses estimations, les Anglais devraient prendre la poudre d'escampette pour éviter le combat ...
Du coup il lit mal la carte confond des lieux ... j'ai enfin compris pourquoi Napoléon à laissé le deuxième corps de Reille se désagréger sur la ferme d'Hougoumont au lieu de défoncer les bâtiments à coups de canon par exemple ! ...
Il est également rendu justice à Grouchy qui est enfin réhabilité.
Bref, un livre à lire absolument et à tenir en main lorsqu'on parcours le champs de bataille de Waterloo.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Jeu 8 Aoû 2013 - 20:22

J'aime bien les critiques des deux Napoleomaniaques sur Amazon...

En fait, il aura fallu le numéro de Guerres & Histoire sur l'année 1813 pour que je comprenne pas mal de choses.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 9:15

Quand j'étais gosse j'étais un fan inconditionnel de Napoléon (ben ouais, y a des gosses bizarres) mais plus je lis des ouvrages sur le déroulement des batailles napoléoniennes et plus je me demande s'il y aurait pu y avoir un Napoléon s'il n'y avait pas eu de Davout, (c'est souvent lui qui mène l'action déterminante dans la  bataille  ...)
Pendant longtemps on a présenté Napoléon comme un génie militaire indépendant, un peu comme s'il avait pu avoir la même carrière à la tête de l'Autriche, la Prusse, l'Angleterre etc ...
Au final, et c'est peut être ce qui ressort du dernier Guerres et Histoire, Napoléon fait partie d'un tout, à lui seul, même génial, il n'est qu'un composant.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 10:00

Bien entendu, ça me semble logique.
C'est valable pour chaque Grand Homme. Louis XIV ou De Gaulle tout pareil.
C'est souvent le travail de l'ombre, celui qui se fait en bleu de travail qui fait la différence, même si les lauriers reposent sur la tête des chefs.
Mais sans aller aussi loin, regarde à l'échelle de ton boulot. Qui fait le job et qui est félicité ?
Il n'empêche que Napoléon fédérait les gens de qualité autour de lui d'une façon incroyable, mais qui sait, s'il était apparut 40 ans plus tard, aurait-il eut le même impact ou la même aura.
C'est toujours la combinaison d'un caractère, d'une opportunité et d'un entourage...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  bristethobennic le Ven 9 Aoû 2013 - 10:04

Savoir bien s'entourer et la marque d'une grande intelligence. Apparemment, ça, le petit bedonnant l'avait bien compris. Very Happy 

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ma page Fesse bouc : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
bristethobennic

Messages : 7967
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 44
Localisation : près de Charolles (71)

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 10:31

Je suis un inconditionnel de Napoléon depuis plus de 30 ans.
Toutefois, je suis d'accord sur certains points, notamment celui qui concerne Davout qui, à mon avis, était meilleur sur le trerrain que l'empereur. Ce dernier était par contre le meilleur pour avoir une vision globale d'un théâtre d'opération et savoir où mener ses armées pour tanner le cuir de l'ennemi. Les campagnes de 1805 et 1814 en sont une preuve flagrante.
Lors de la bataille décisive, c'est Napoléon qui donne l'impulsion mais ensuite, tout lui échappe même s'il peut influer sur les actions en engageant des réserves ou en se montrant au bon endroit au bon moment. Il n'en reste pas moins qu'une bataille est menée par les officiers sur le terrain et en ce sens, le rôle des généraux de brigade est primordial.
Il est exact aussi que le Napoléon de 1815 n'est plus celui de 1805, 1809 ou 1814.

Cependant, reconnaissons à Napoléon un vrai génie. N'oublions pas qu'alors qu'il n'était que Bonaparte, il a plié l'ennemi plus d'une fois.

Quant à l'action, ou l'inaction, de Grouchy en 1815, c'est un débat qui est loin d'être clos. Certes, il est un des rares à avoir su ramener ses troupes quasiment intactes en France. Il n'empêche qu'il a, à mon avis, manqué à son devoir de chef de corps qui était, notamment, de marcher au canon avec tout ou partie de ses divisions.
Mais la campagne de 1815 qui vit la défaite de l'un de nos plus grands capitaines et qui reste un sujet sensible, est farcie d'erreurs :
- laisser Davout à Paris,
- prendre Soult comme chef d'état-major alors qu'il n'arrive pas à la cheville de Berthier en la matière,
- donner un commandement à Ney qui ne remplit pas sa mission aux Quatre Bras et qui lance des attaques inconsidérées à Waterloo,
- Napoléon qui pense qu'il battra facilement les anglais même si ses subordonnés lui disent qu'ils sont plus tenaces qu'il n'y parait au point qu'il finit par se moquer d'eux,
- ne pas donner de commandements de corps d'armée à des divisionnaires brillants qui se seraient arrachés pour gagner leur bâton de maréchal, plutôt qu'à des maréchaux mous et fatigués. Même l'empereur le reconnaît dans le Mémorial.

Sans oublier les diverses trahisons comme Bourmont qui passe à l'ennemi et se fait traiter de jean-foutre par Blüecher ou cet officier qui passe à l'ennemi avant l'assaut de la garde.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 11:53

Bertrand je suis tout à fait d'accord avec la capacité de Napoléon d'avoir une vision d'ensemble à l'origine de sa supériorité sur tout autre chef militaire.
En revanche, je pense qu'on ne sort pas indemne de la lecture de ce livre et que l'on comprend pas mal de chose, y compris sur Bonaparte en Italie ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  gloderfin/Lucky le Ven 9 Aoû 2013 - 12:37

J'ai ce livre également, il est génial de par son analyse de la défaite de WATERLOO ;
N'oublions pas que Napo a cherché à se dédouaner de ses erreurs en écrivant ses mémoires.........
A Waterloo, il y était vraiment pas.

Gloderfin Very Happy 
avatar
gloderfin/Lucky

Messages : 540
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  loken32 le Ven 9 Aoû 2013 - 12:50

Vaste sujet et pour le comprendre, il faut essayer d'avoir une vision d'ensemble:

Davout ministre de la guerre à Paris: il lui faut un homme de confiance et Davout est cela.
Le général Lamarque et une partie de la jeune garde en Vendée: Il lui faut un divisionnaire capable et des troupes fiables.
Le maréchal Suchet face aux Alpes: C'était lui ou grouchy, à votre avis qui est le plus autonome des deux?
Le maréchal Soult à la place de Berthier: Qui d'autre à la place? remplacer Berthier au pied levé, c'est pas simple, il fallait un maréchal et des disponibles, il n'y avait pas foule.
Le maréchal Ney: Là la question est plus difficile à répondre, un brave sûr mais il n'a plus Jomini avec lui.
Les chefs de corps capables: ils commandent la garde (Morand, Friant, les anciens de Davout sauf Gudin qui est mort en 1812) s'ils avaient commandés la ligne cela aurait pu être différent.
Mais il ne faut pas oublié une chose, la guerre était perdu car les effectifs français étaient trop faible pour pouvoir arrêter les armées alliées. Une victoire à Waterloo, Napoléon prenait Bruxelle et attendait les 300 000 Austro russe plus les états allemands et les restes de l'armée prussienne soit au bas mot 450 000 hommes et lui au mieux 150 000 et je ne parle même pas des autres fronts.

____________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
loken32

Messages : 1629
Date d'inscription : 24/06/2012
Localisation : gers

http://figurine-empire1804-1815.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 18:26

Disons qu'on est dans une époque ou l'on dénonce les formatages sociaux et culturels. Avec plus ou moins de partialité, car il est vrai que le "non à tout" tient plus de l'étape psychologique de la petite enfance que d'une réelle avancée.

Mais généralement, ça fait du bien de voir dénoncer les certitudes historiques, sociales, financières, écologiques et j'en passe. Sans pour autant cracher dans la soupe.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Mirofsoft le Ven 9 Aoû 2013 - 18:41


Bref, un livre à lire absolument et à tenir en main lorsqu'on parcours le champs de bataille de Waterloo.

Ah bon !!

En parcourant le champ de bataille : .... à ma gauche un patate, devant une patate, à ma droite du blé .... Very Happy 
avatar
Mirofsoft

Messages : 593
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 69
Localisation : Bruxelles

http://www.mirofsoft.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 18:51

En 2015, mon objectif ce ne sera pas les patates bien sûr ce sera de trouver où se trouvait Napoléon et qu'est ce qu'il a pu voir d'où il était pour vérifier les dire de Bernard Coppens, j'espère juste qu'il n'y a pas eu trop de terrassement depuis.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Mirofsoft le Sam 10 Aoû 2013 - 8:18

Hougoumont

Ben p't'être qu'il ne canonne pas, parce que : pluie, boue, berdouille.. difficile de manoeuvrer et déployer l'artillerie
Attaque de la ferme a 11H30 ... déployement des canons seulement finalisé après 13H
Crouchy n'as pas pu stopper les Prussiens . Napo doit s'en occuper . Quand c'est plus ou moins fait et qu'il récupère des troupes, il est déjà 19H
C'est foutu

C'est la "Loi de Murphy" « Anything that can go wrong, will go wrong ...
La Pluie ...
Crouchy n'as pas réussi a appliquer le plan ...
Etc
Ou ... p't'être que les autres étaient meilleurs ce jour là

Ceci dit, il y a tellement de livres, analyses, compte rendus... C'est le travail de toute une vie d'essayer de rendre compte de toutes les raisons qui ..
Et pourquoi 2015 ( a part le bicentenaire ) ?
avatar
Mirofsoft

Messages : 593
Date d'inscription : 14/03/2013
Age : 69
Localisation : Bruxelles

http://www.mirofsoft.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 9:31

Ben 2015 c'est uniquement pour le bicentenaire, je ne voudrais pas rater cet évènement : les reconstitutions devraient donner une autre dimension au site.
Quand au reste, malgré le titre du post, ce qui m'intéresse le plus ce n'est pas uniquement la bataille de Waterloo (si Napoléon était mort fin 1814 cela aurait évité 85000 morts pour rien) c'est de voir à travers le livre comment s'est construit le mythe napoléonien, c'est à dire en grande partie sur les écrit de quelqu'un exilé à Saint Hélène et qui a eu tout le temps de réfléchir ce qu'il aurait du faire ou pas afin de présenter sa vérité.
Au final il est dure de faire la part des choses Napoléon à su manœuvrer pour que l'on ne retienne que son géni et il a réussit à faire oublier qu'il avait parfois une vision du monde complément faussée notamment en Espagne et en Russie et que c 'était un capitaine qui avait coutume d'abandonner ses troupes à leur sort dés que ça tournait mal : Egypte, Espagne, Russie, Waterloo ... (en trouvant à chaque fois une bonne raison pour s'excuser)
La critique historique c'est la première chose que l'on apprend en histoire et c'est rafraichissant de lire des choses qui ne sont pas issues du Mémorial ou de sources royalistes. Wink 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  lordmoulinex le Sam 10 Aoû 2013 - 14:15

Ce post est très intéressant et vos analyses aussi. J'ai toujours pensé que le "scénario" de la campagne de 1815 était parfait mais que le casting pas du tout
à la hauteur. Mettre Soult  à la tête de du Grand Etat Major pouvait dans un sens être logique : il a été chef d'état-major pendant la révolution (sous Masséna en Suisse, mais très peu de temps), et
il a combattu à Fleurus en 1794 qui est tout près du Mont Saint-Jean et ça Napoléon devait le savoir, mais on s'improvise pas à ce poste du jour au lendemain et je suis convaincu que dans le reste
de l'Armée Impériale se trouvait des généraux de grande qualité et compétence pour occuper ce poste (et qui n'aurait pas envoyé qu'un seul aide de camps prévenir Grouchy...) mais le gros soucis c'est qu'ils n'étaient pas maréchaux. L'envoyer à la frontière espagnol ou sur le Rhin n'aurait pas été un gros gâchis...(je l'aime pas beaucoup celui-là lol).
Grouchy, clairement, n'était pas fait pour un poste aussi important. C'est un bon soldat, ces états de service le démontre, mais pas un génie comme Suchet et Davout. Un poste comme commandant en
chef de la réserve de cavalerie lui aurait suffit.
Le cas de Ney est difficile. Bon général sans plus, meneur d'homme extraordinaire, énorme charisme, je l'aurais bien vu comme commandant de la Garde à pieds. Le pire c'est qu'il n'était pas prévu dans l'organigramme de Napoléon, il est arrivait là au dernier moment et a obtenu un commandement à l'arrache.
Quid de Davout et Suchet ? Il est évident que les deux présents en Belgique au moment de la campagne aurait sans doute bien changé les choses, et on peut se mettre à rêver d'un Davout aux Quatre-Bras ou d'un Suchet tombant sur le flanc gauche allié le 18 juin.... Laisser Davout au ministère de la Guerre pour organiser la future Grande Armée était judicieux, ses talents ont fait merveille, et une armée de plus de 500.000  hommes (ou 800.000 je sais plus) était prête à se mettre en campagne pour le mois d'aout suivant. Quant à Suchet j'avoue que je me pose encore de questions quant à son envoi à l'armée des Alpes, certes il connait la région mais n'importe quel général un peu talentueux aurait fait aussi bien.
La faute de Napoléon s'est de s'être trop appuyé sur l'ancienne génération de généraux ou de maréchaux (en tout cas pas forcément les meilleurs) et pas avoir fait confiance aux jeunes loups.
Ce qui a donné une Armée du Nord coupé en deux, les officiers supérieurs fatigués de 15 ans de campagnes sans avoir pu profiter de leurs richesses accumulés et le reste de l'armée ultra motivée car jeune et avide de gloire et de promotion.
Il y aurait encore plein de choses à raconter sur cette campagne et sur les autres aussi.
avatar
lordmoulinex

Messages : 137
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Sam 17 Aoû 2013 - 15:52

Perso je serais tenté d'écrire : vous avez aimé la campagne de France de 1814 ? Une victoire a Waterloo aurait juste permis un mauvais remake et encore plus de morts. Je crois qu'il était temps que ça s'arrête ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Lun 2 Sep 2013 - 14:52

Ce livre a créé une belle polémique au sein du petit monde napoléonien.
Je conseille d'ailleurs de lire une critique à priori étayée :http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/19868

Si ce que dit son auteur est vrai, et il semble que Coppens se soit appuyé sur de la documentation assez solide, les propos de Coppens doivent être pris avec circonspection : erreur dans la retranscription de l'ordre du jour du 14 juin - thèse appuyée sur les récits de combattants sur le terrain (or on sait tous, et point besoin de cette critique pour ça, que le combattant de base ne comprend rien au déroulement global d'une bataille) - thèse selon laquelle Napoléon était incapable de lire une carte. Même ça, sans avoir parcouru la critique, ça m'a fait bondir : l'empereur a toujours excellé dans cet exercice, sans compter qu'il avait à sa disposition, un corps de géographe de talent.

En tout état de cause, il est toujours très, trop, facile de refaire l'histoire à postériori. J'ai un wargame sur cette campagne et je poutre régulièrement les anglo-alliés, même en faisant partir tard certains corps français. En effet, je ne refais pas les mêmes erreurs que Ney ou Grouchy.
Enfin, j'ai toujours pensé que le retour de l'ile d'Elbe était une erreur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Lun 2 Sep 2013 - 17:13

Bien sûr il ne faut pas prendre la totalité de ce que dit Coppens comme de l'argent comptant (il a quand même écrit à charge) et je vais donc lire cette critique avec intérêt. En revanche, il argumente assez pour conclure qu'il y a eu des impostures dans la façon dont a été raconté la bataille et plus généralement l'empire dans le mémorial de Saint Hélène.

Les arguments de Coppens sont : le Napoléon de 1815 n'est pas ce lui de 1805 et il ne pensait pas que la bataille aurait lieu le lendemain. C'est sûr qu'il s'attaque à un mythe lorsqu'il prétend que Napoléon peut se tromper en lisant une carte, mais Napoléon était il si infaillible que cela ? A Austerlitz Napoléon à préalablement repéré le terrain en long, en large et en travers, c'est lui qui a choisit le lieu de l'affrontement, pas à Waterloo qui semble plus "improvisé". Tout n'est pas prévu vu la surprise Prussienne du soir.
D'ailleurs, je me répète mais lorsqu'on voit l'acharnement qu'il y a eu à envoyer des fantassins se faire tuer contre la ferme château d'Hougoumont on peut se poser des questions.

Aspern est la preuve évidente que Napoléon peut se gaufrer par excès de confiance.
Wagram est une victoire cherement payée dont la différence est surtout basée sur le nombre important de prisonniers pris en fin de bataille et pas par le nombre de morts à peu près égal des deux côtés alors que les forces françaises ou alliées sont nettement plus importantes que les troupes autrichiennes.
Borodino est une victoire très durement acquise qui prouve qu'un adversaire bien retrancher peut donner beaucoup de mal à Napoléon alors même qu'il se trouve en supériorité numérique.
Et pour en revenir à Ney qui est tant décrié : c'est quand même lui qui à sauvé la situation en fin de journée à Eylau en intervenant sur le champ de bataille à la suite des Prussiens de Lestocq, ce qui prouve qu'il n'est pas si mauvais que cela et qu'il est capable d'initiatives intelligentes.

Sur les dernières campagnes de 1813 et 1814 on répète souvent : les maréchaux et généraux n'avaient pas le même mordant qu'avant ... cela veut bien dire que Napoléon n'aurait rien pu faire sans eux. Et puis pourquoi tous les Maréchaux et généraux seraient ils devenus usés et pas lui ?
Avec des effectifs formidables en 1813, il n'a pas réalisé les mêmes exploits qu'en 1805, ben oui ce n'était pas des fantassins ou des cavaliers aguéris par les guerres révolutionnaires puisqu'il en a fait mourir une grande partie ... cela veut bien dire également que Napoléon n'aurait pas pu et ne pourra rien faire sans eux.

On est au moins d'accord sûr quelque chose : en revenant de l'île d'Elbe, Napoléon s'est complètement trompé sur l'état d'esprit qui animait les souverains d'Europe, il ne s'attendait surement pas à se retrouver face au même bloc qu'en 1813 ou 1814.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Lun 2 Sep 2013 - 17:49

Bald a écrit:Bien sûr il ne faut pas prendre la totalité de ce que dit Coppens comme de l'argent comptant (il a quand même écrit à charge) et je vais donc lire cette critique avec intérêt. En revanche, il argumente assez pour conclure qu'il y a eu des impostures dans la façon dont a été raconté la bataille et plus généralement l'empire dans le mémorial de Saint Hélène.

Je suis d'accord avec toi. Le mémorial a été écrit pour justifier ou glorifier les choix de Napoléon. Il y a d'ailleurs eu plusieurs dictées à différentes personnes.

Les arguments de Coppens sont : le Napoléon de 1815 n'est pas ce lui de 1805 et il ne pensait pas que la bataille aurait lieu le lendemain. C'est sûr qu'il s'attaque à un mythe lorsqu'il prétend que Napoléon peut se tromper en lisant une carte, mais Napoléon était il si infaillible que cela ? A Austerlitz Napoléon à préalablement repéré le terrain en long, en large et en travers, c'est lui qui a choisit le lieu de l'affrontement, pas à Waterloo qui semble plus "improvisé". Tout n'est pas prévu vu la surprise Prussienne du soir.
D'ailleurs, je me répète mais lorsqu'on voit l'acharnement qu'il y a eu à envoyer des fantassins se faire tuer contre la ferme château d'Hougoumont on peut se poser des questions.

Je mets juste un bémol : le général en chef donne les ordres, à charge pour ses subordonnés de les appliquer au mieux. En ce sens, les commandants de corps et plus encore les divisionnaires sont chargés d'utiliser les moyens les plus appropriés. Jamais un général en chef ne s'occupe des "détails". Ce n'est pas son rôle. Démonter les murs à coups de canons relevait de la responsabilité des divisionnaires, voire des généraux de brigade.

Aspern est la preuve évidente que Napoléon peut se gaufrer  par excès de confiance.
Wagram est une victoire cherement payée dont la différence est surtout basée sur le nombre important de prisonniers pris en fin de bataille et pas par le nombre de morts à peu près égal des deux côtés alors que les forces françaises ou alliées sont nettement plus importantes que les troupes autrichiennes.
Borodino est une victoire très durement acquise qui prouve qu'un adversaire bien retrancher peut donner beaucoup de mal à Napoléon alors même qu'il se trouve en supériorité numérique.

Borodino : un Napoléon malade qui refuse aussi la manoeuvre tournante proposée par Davout, sur le flanc gauche russe tenu, notamment, par des unités de miliciens. C'est ça qui amène cette bataille frontale inepte et qui a tant coûté en hommes et matériel.

Et pour en revenir à Ney qui est tant décrié : c'est quand même lui qui à sauvé la situation en fin de journée à Eylau en intervenant sur le champ de bataille à la suite des Prussiens de Lestocq, ce qui prouve qu'il n'est pas si mauvais que cela et qu'il est capable d'initiatives intelligentes.

Sur les dernières campagnes de 1813 et 1814 on répète souvent : les maréchaux et généraux n'avaient pas le même mordant qu'avant ... cela veut bien dire que Napoléon n'aurait rien pu faire sans eux. Et puis pourquoi tous les Maréchaux et généraux seraient ils devenus usés et pas lui ?
Avec des effectifs formidables en 1813, il n'a pas réalisé les mêmes exploits qu'en 1805, ben oui ce n'était pas des fantassins ou des cavaliers aguéris par les guerres révolutionnaires puisqu'il en a fait mourir une grande partie ... cela veut bien dire également que Napoléon n'aurait pas pu et ne pourra rien faire sans eux.

Tu oublies aussi un autre facteur important : les alliés ont appris. En 1813, les généraux alliés ont généralement refusé la bataille quand l'empereur était présent, quitte à reculer sur des dizaines de kilomètres, pour aller, dans le même temps, poutrer les subordonnés de Napoléon.

On est au moins d'accord sûr quelque chose : en revenant de l'île d'Elbe, Napoléon s'est complètement trompé sur l'état d'esprit qui animait les souverains d'Europe, il ne s'attendait surement pas à se retrouver face au même bloc qu'en 1813 ou 1814.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Lun 2 Sep 2013 - 20:18

C'est vrai les généraux alliés sont bien moins naïfs et arrogants qu'avant. Ils s'améliorent alors que la qualité de leur adversaire se dégrade.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Mar 10 Sep 2013 - 12:22

J'hésite encore quand au fait de lire ou non ce livre,j'en ai tellement d'autres a lire.
Ce Monsieur Coppens a un site qui est ,par ailleurs, assez interessant.

http://www.1789-1815.com/index.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Mar 10 Sep 2013 - 12:50

L'intérêt de lire celui-là, c'est qu'il ne donne pas envie de lire les autres tant les manipulations semblent avoir été de mises.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Mar 10 Sep 2013 - 20:56

Merci pour ce lien Round Wink 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Invité le Jeu 12 Sep 2013 - 12:13

Pour en revenir aux manipulations de l'Empereur dans le Mémorial ou dans ses différentes "Dictées de St-Hélène" consignées par Gourgaud, Bertrand ou Montholon,les amateurs du 1er Empire savent depuis longtemps a quoi s'en tenir ! Il deforme la vérité (plusieurs fois sur le meme sujet),accuse les Marechaux,s'en prend meme a la Providence;Aujourd'hui il faut lire les ouvrages d'un Thierry Lentz ou d'Alain Pigeard pour comprendre et analyser correctement l'Epopée Impériale.Ils sont ( eux et d'autres ) admirateurs du 1er Empire mais ils sont objectifs et pointent du doigt les nombreuses erreurs de l'Empereur et Roi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  tenardier le Jeu 12 Sep 2013 - 12:18

Je vous conseille également " Napoléon" de J. Bainville.

____________________________________________
Un vrai ami c'est quelqu'un que tu peux réveiller à 2 H du matin pour t'aider à cacher un cadavre !!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
tenardier

Messages : 8277
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 51
Localisation : Route Napoléon le Grand, 04000

http://decorum-figurinis.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waterloo

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum