Franznap miniatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Franznap miniatures

Message  wipy le Sam 12 Sep 2015 - 22:22

PUB MÉRITÉE POUR FRANZNAP!!!!
J'ai participé à un quiz il y a quelques temps avec Franznap Miniatures sur FB et voici la récompense reçu aujourd'hui. A tomber! C'est du 72 mais quelle gravure! Un grand merci à lui  cheers


C'est un officier de l'artillerie légère pendant la bataille des pyramides en bas à gauche de l'image  study
avatar
wipy

Messages : 1170
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 57
Localisation : Arnouville 95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  voltigeur59191 le Sam 12 Sep 2015 - 22:44

En effet superbe .... cheers
avatar
voltigeur59191

Messages : 1681
Date d'inscription : 20/05/2014
Age : 51
Localisation : Ligny-en-cambrésis

http://voltigeur59191.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  ROUNDABOUT le Sam 12 Sep 2015 - 22:57

Magnifique !
M.... je ne savais pas qu'il y avait un concours !!!!

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 11233
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  bristethobennic le Dim 13 Sep 2015 - 9:14

Ah oui superbe !

C' était quand ce concours et a quelle occasion ?

____________________________________________

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Ma page Fesse bouc : https://www.facebook.com/pages/Mes-Petits-Guerriers-en-Couleurs/1576342989305993

avatar
bristethobennic

Messages : 7868
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 44
Localisation : près de Charolles (71)

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  domitim le Dim 13 Sep 2015 - 9:37

C'est très beau et là, pour le coup, je trouve les prix plus raisonnable que pour les figs 3D.

Les gravures de cette marque sont superbes et c'est du métal !

Le vrai petit soldat de plomb !

Bravo à lui

avatar
domitim

Messages : 1767
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 50
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  wipy le Dim 13 Sep 2015 - 11:28

Oui c'est vraiment des belles pièces. cheers
En fait il a lancé un ou deux quiz sur Facebook du style à partir de la photo de son green: quel est le régiment? de quel tableau il est tiré?
Ce jour là j'ai eu de la chance Very Happy
avatar
wipy

Messages : 1170
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 57
Localisation : Arnouville 95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  bristethobennic le Dim 13 Sep 2015 - 11:32

Ok Wipy,

ben de toutes façons, pour moi, c' était mort ! Very Happy Very Happy Very Happy

____________________________________________

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Ma page Fesse bouc : https://www.facebook.com/pages/Mes-Petits-Guerriers-en-Couleurs/1576342989305993

avatar
bristethobennic

Messages : 7868
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 44
Localisation : près de Charolles (71)

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  Papouille le Dim 13 Sep 2015 - 12:00

Le tableau =  La Bataille des Pyramides, 21 juillet 1798 de  Louis François Lejeune (1775-1848)

Lejeune étudie d'abord la peinture chez Pierre-Henri de Valenciennes avec Jean-Victor Bertin mais quitte l'atelier et part comme volontaire en 1792 dans la compagnie des Arts de Paris. Il reçoit son baptême du feu à la bataille de Valmy. Nommé sergent au 1er bataillon de l'Arsenal, il passe en 1793 dans l'artillerie à La Fère, assiste aux sièges de Landrecies, du Quesnoy et de Valenciennes, où il devient aide-de-camp du général Jacob puis fait, en qualité de lieutenant-adjoint au génie, les campagnes de 1794 en Hollande et de 1795.

Appelé en 1798 au dépôt de la guerre, il réussit brillamment ses examens et se voit nommé capitaine-adjoint au corps du génie. Il devient aide-de-camp du maréchal Berthier en 1800 et le reste jusqu'en 1812.

Il participe à ce titre pratiquement à toutes les campagnes des guerres de l'Empire, notamment en Espagne, où il est blessé et fait prisonnier. Capitaine après Marengo, chef de bataillon après Austerlitz, il est fait chevalier de la Légion d'honneur puis nommé colonel au siège de Saragosse.

Nanti d'une première dotation en Hanovre en 1808, d'une seconde en Westphalie en 1810, il est fait baron d'Empire le 6 octobre 1810.

Le 23 septembre 1812, lors de la campagne de Russie, il est nommé général de brigade et chef d'état-major de Davout. Victime de gelure au visage, il quitte son poste lors de la retraite de Russie mais est mis aux arrêts sur ordre de Napoléon Ier.

Libéré dès mars 1813, il est d'abord affecté dans les provinces illyriennes, puis rejoint à nouveau l'armée, sous les ordres du maréchal Oudinot, dont il devient le chef d'état-major. Pendant la campagne de Saxe, le général Lejeune est présent à la bataille de Lützen, au passage de la Spree, à Bautzen, etc. Il est fait officier de la Légion d'honneur et commandeur de l'ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière.

À la bataille de Hoyerswerda, alors que le corps de Bülow écrase le 12e corps formé en carré dans une prairie, le général Lejeune, au risque d'être enlevé, s'aventure dans les lignes ennemies avec un bataillon, la cavalerie du général Wolff et six pièces de 12. Il brise toute l'artillerie prussienne et sauve le maréchal Oudinot et son armée.

À nouveau plusieurs fois blessé, dont la dernière à Hanau, il est autorisé à quitter l'armée en novembre 1813, après plus de vingt ans de services. Il revient alors à la peinture pour s'y consacrer pleinement.

Déjà titulaire de la croix de l'ordre impérial de Léopold, le général Lejeune est fait chevalier de Saint-Louis par Louis XVIII, et commandeur de la Légion d'honneur en 1823.

Il reprend du service dans l'armée, devenue royale, de 1818 à 1824. Il est encore commandant de la Haute-Garonne en 1831.

Le 2 septembre 1821, il épouse entre temps Louise Clary, sœur du général Marius Clary et surtout nièce de Désirée Clary, reine de Suède par son mariage avec Jean-Baptiste Bernadotte. En 1824, le roi de Suède lui confère la grand-croix de l'Ordre de l'Épée de Suède.

En 1837, il devient directeur de l'École des beaux-arts et de l'industrie de Toulouse, ville dont il devient maire en 1841.

Il est promu grand officier de la Légion d'honneur par décret du 20 novembre 1841.







Le 2 juillet 1798, Bonaparte arrive à Alexandrie puis prend sa marche vers Le Caire en passant par le désert. Le 13 juillet, Un premier combat à Chebreiss se solde par une rapide défaite des mamelouks qui perdent 300 cavaliers. Ceux-ci se retirent alors vers Le Caire.

On informe Bonaparte que Mourad Bey l'y attend avec toutes ses forces réunies. Les Mamelouks ont en effet décidé de livrer une bataille décisive sous les murs de leur capitale. Leur armée, rassemblée sur la rive gauche du Nil autour du village d'Embabeh près du plateau de Gizeh, est adossée au fleuve, couvrant ainsi Le Caire situé sur la rive droite. Mourad Bey est à la tête de plus de 10 000 cavaliers mamelouks, qui s'étendent dans la plaine entre le fleuve et les pyramides. Ceux-ci sont accompagnés de cavaliers arabes et 30 000 fellahs et janissaires disposés dans le village ou de rapides travaux de fortification ont été réalisés. Cinquante pièces d'artilleries sont placées dans un camp retranché à Embabech.

L'armée française, qui a commencé sa marche de nuit, arrive au lever du jour face à l'ennemi. C'est alors que l'on prête à Bonaparte cette courte harangue: « Soldats ! Vous êtes venus dans ces contrées pour les arracher à la barbarie, porter la civilisation dans l'Orient, et soustraire cette belle partie du monde au joug de l'Angleterre. Nous allons combattre. Songez que du haut de ces pyramides quarante siècles vous contemplent ».
Comme à Chebreiss, l'armée française est composée de cinq divisions : Desaix et Regnier commandaient la droite, formée de deux divisions, Menou et Bon la gauche, également composée de deux divisions. Bonaparte est au centre avec la division Kléber commandée par Dugua en l'absence de ce général blessé à Alexandrie.

Bonaparte montre son génie militaire, et crée à la bataille des pyramides une innovation spectaculaire : la formation en carré
Bonaparte fait mettre l'armée en carrés de 2 000 hommes décrits ainsi par Thiers.

« Chaque division formait un carré; chaque carré était sur six rangs.
Derrière étaient les compagnies de grenadiers en peloton, prêtes à renforcer les points d'attaque.
L'artillerie était aux angles ; les bagages et les généraux au centre.
Ces carrés étaient mouvants.
Quand ils étaient en marche, deux côtés marchaient sur le flanc.
Quand ils étaient chargés, ils devaient s'arrêter pour faire front sur toutes les faces.
Puis, quand ils voulaient enlever une position, les premiers rangs devaient se détacher pour former des colonnes d'attaque, et les autres devaient rester en arrière formant toujours le carré, mais sur trois hommes de profondeur seulement, et prêts à recueillir les colonnes d'attaque. »

Bonaparte, en examinant l'ennemi remarque que les pièces qui garantissent le camp d'Embabeh n'étaient pas montées sur des affûts de campagne. Les fantassins turcs n'oseront pas s'en éloigner.
Il ordonne à Desaix de prolonger sa droite pour se mettre hors de portée de l'artillerie, et d'attaquer ensuite les Mamelouks, tandis que Bon, de son côté, attaquera de front les retranchements d'Embabeh, rapidement, Mourad Bey perd la majorité de ses soldats. Une partie tente de rejoindre la base arrière mais est prise en tenaille par les différents carrés français (Reynier, Dugua et Bonaparte). Seuls un peu moins de 3 000 Mamelouks parviennent à échapper aux français et arrivent à leur camp d'Embabech. À cet instant, toute la partie gauche de l'armée française se rue sur Embabech.

Mourad s'aperçoit du mouvement des Français et en devine l'intention. Il donne alors l'ordre à sa cavalerie de charger les colonnes françaises pendant leur marche. Le choc est si rapide et brutal sur les colonnes françaises, qui se forment en carrés, que ceux-ci en sont un moment ébranlés. Les charges des Mamelouks se multiplient en vain face au déluge de feu qui s'abat sur les cavaliers.
La discipline des carrés français semble l'emporter sur leurs efforts désordonnés.
De nombreux Mamelouks trouvent la mort devant ceux-ci, où viennent se briser tous leurs efforts. Bonaparte saisit alors ce moment décisif pour faire attaquer Embabeh.

Les généraux Bon et Menou enlèvent à la baïonnette le village et ses retranchements, tuant de nombreux Mamelouks qui s'y sont retranchés.

Les français prennent 50 pièces d'artillerie, 400 chameaux, des richesses de toutes sortes et des vivres. Bonaparte n'aura perdu qu'une trentaine d'hommes alors que 20 000 Mamelouks ne sortiront pas vivants des combats.


La division turque et les Fellahs sont alors resserrés entre les carrés français et le fleuve. Ils sont entièrement dispersés ou détruits. Mourad Bey, séparé de ses troupes, se retire vers Gizeh avec 2 500 cavaliers, seul reste de son armée, la majeure partie des troupes turques et des Fellahs se sont sauvés à la nage en traversant le Nil.
La division de Desaix continue la poursuite au-delà des pyramides.

Pour le détails des forces armées : https://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_en_pr%C3%A9sence_lors_de_la_bataille_des_Pyramides

____________________________________________
"La guerre est un mal qui déshonore le genre humain." Fénelon, Dialogue des morts.
avatar
Papouille

Messages : 3147
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 71
Localisation : près de Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  domitim le Dim 13 Sep 2015 - 13:34

Et sur une vue d'ensemble du tableau, ce personnage est facile à trouver ?
avatar
domitim

Messages : 1767
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 50
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  Papouille le Dim 13 Sep 2015 - 13:55

ben oui.... en bas à gauche, remonter un peu.....

____________________________________________
"La guerre est un mal qui déshonore le genre humain." Fénelon, Dialogue des morts.
avatar
Papouille

Messages : 3147
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 71
Localisation : près de Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  domitim le Dim 13 Sep 2015 - 14:10

L'image du tableau ne s'affichait pas sur mon ordi. Autant pour moi ! Wink
avatar
domitim

Messages : 1767
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 50
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  Papouille le Dim 13 Sep 2015 - 14:15


____________________________________________
"La guerre est un mal qui déshonore le genre humain." Fénelon, Dialogue des morts.
avatar
Papouille

Messages : 3147
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 71
Localisation : près de Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  wipy le Dim 13 Sep 2015 - 21:17

Papouille tant de mots pour un si petit bout de plomb j'en reste quoi Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
wipy

Messages : 1170
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 57
Localisation : Arnouville 95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Franznap miniatures

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum