[Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

St Jean d'acre

Message  goussaud le Mer 4 Jan 2017 - 14:28

Je me permets d'attacher deux plans d'acre.

Le premier est un carte de René Grousset sur la position des troupes en Octobre 1189.

La seconde une illustration qui montre parfaitement la double enceinte dont vous parlez. Les noms des tours est évidemment ceux donnés après la reconquête de la ville en 1191.

Bien à vous




avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  bristethobennic le Mer 4 Jan 2017 - 15:27

Bonjour Goussaud,

alors sur addict, il est de coutûme de se présenter, avant de participer aux post et autres salons du forum.

C'est ici que ça se passe, merci : http://addict-figurines.forumgratuit.fr/f9-presentation-des-nouveaux-membres

avatar
bristethobennic

Messages : 7828
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 44
Localisation : près de Charolles (71)

http://bristethobennic.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Jeu 5 Jan 2017 - 13:07

Bonjour Goussaud !

goussaud a écrit:
J'ai parcouru votre projet et il se trouve que je suis un "spécialiste" de la troisième croisade. Je trouve votre travail remarquable, soigné et surtout renseigné. Bravo donc pour ce projet dont j'ai capturé soigneusement quelques images.

C'est super sympa, et je trouve génial que mon diorama soit validé par un spécialiste  cheers

gousse a écrit:
J'ai commencé à m'intéresser à la troisième croisade en me penchant sur le cas d'un chevalier mort sous Acre en 1191, dont la dépouille, momifiée, fut rapatriée en Europe pour être inhumée dans l'abbaye de Morienval.
Bref je m’intéresse à ce point particulier de la croisade : la rapatriement des dépouilles momifiées qui semble avoir été pratiqué à grande échelle.
Alors là, j'apprends quelque chose. Je ne savais pas du tout.


gousse a écrit:
Une question posée a retenu particulièrement mon attention : comment les chevaliers débarquaient-ils ? Certes les chaloupes existaient à bord d'un certain type de navire réservé au transport des troupes. Mais qu'en était-il du reste, notamment quand il s'agissait de débarquer des marchandises ou des animaux de navires tels les navires huissiers (appelés ainsi parce qu'ils disposaient de portes latérales permettant l'embarquement et le débarquement de chevaux, entre autre) ?

Ces navires de 6 mètres et plus de tirant d'eau  ne pouvaient s'échouer sous peine de se coucher et de s'effondrer sur eux-même . Il leur fallait impérativement des cales pour décharger.

Ces cales, s'il n'existait pas de port, étaient crées de toute pièce par des pontonniers. Ces cales s'appellent de nos jours des wharfs. Les charpentiers marines du moyen âges étaient capables d'en créer en quelques jours. Nul doute que ce procédé a été utilisé à st Jean d'Acre et que des wharfs ont été construits hors de portée de l'archerie arabe.

Merci pour ces explications ! J'avais effectivement trouvé ce genre d'infos sur des bateaux avec ouverture sur le côté. Le parti-pris de la chaloupe a été lourdement pesé et j'ai finalement opté pour cela car c'était réaliste et facilement réalisable,  compte-tenu des contraintes de place et d'échelle.

Le ponton aurait été plus compliqué à réaliser :)

Mon diorama est en attente pour quelques mois encore, pour faute de contraintes professionnelles , mais je compte bien m'y remettre cet été. Je t'invite donc à repasser pour me faire part de ton avis sur les choix que je vais devoir faire à l'avenir, pour tenter de coller au mieux à la réalité historique.
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Lun 26 Juin 2017 - 15:28

Bonjour !

Bon, on y est enfin, après presque 1 an de mise de côté forcée, je peux me remettre sérieusement à mon diorama cheers Je relance donc le sujet bounce

Quelques news :

- J'ai commencé à peindre les figurines illustrant le débarquement des troupes. Des photos à venir courant semaine prochaine.
- Les différents tableau de mon diorama seront donc commencés. Cela méritera quelques explications et photos d'ensemble Very Happy
- Je commence également à plancher sur un document écrit pour accompagner le diorama, apportant des infos historiques, sur la réalisation, ciblant les petits détails qui ont leur importance etc ... Ce n'est pour le moment qu'une idée que je vais peaufiner tout au long de l'été.
-Une grosse commande chez Battlefigs a été passée. Réception des 1ères figurines d'ici Fin aout.

Ça fait du bien de pouvoir faire autre chose que bosser  Cool
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Saint Jean d'Acre

Message  goussaud le Mer 28 Juin 2017 - 10:34

Bonjour et félicitation pour ton projet qui avance bien.

Quelques petites remarques constructives, je l'espère.

Au sujet des débarquements. La plupart des débarquements se faisaient sur place, hors de portée des archers arabes. (voir le plan de Harnold joint).
Il est vrai que Richard Cœur de Lyon a débarqué à Sur, prenant l'énorme risque de rejoindre Acre par la terre.
Le débarquement de hommes se faisait depuis les bateaux par galères à fond plat. Le débarquement des animaux, depuis les bateaux huissiers se faisait, au plus près du rivage en utilisant des wharfs (c'est à dire des pontons construits dans la mer à quelques encablures du rivage). On ouvrait l'huis (la porte latérale) sur le wharf. Le bateaux étaient de faible tirant d'eau mais ne pouvaient s'échouer sans risque.

Je te renvoie pour beaucoup de détails et d'anecdotes au récit d'Ambroise "L'estoire de la guerre sainte", disponible sur le site Gallica de la BNF. Ce récit en vers de l'époque a été intégralement traduit en français moderne. C'est toute l'histoire de la croisade de Richard. Tu y trouveras de quoi alimenter ton diaporama de  de quelques belles anecdotes. Ainsi, pour n'en citer qu'une : les croisés allemands ont construit, durant le siège, sur la colline du Toron  un moulin à vent (le premier en terre sainte).

Enfin, tu t'interroges sur la hauteur des murailles d'Acre. Sache que si les croisés ont tenté d'en faire assaut au moyen d'échelles c'est que les murailles mesuraient au maximum 8 mètres. Au delà de cette taille il est impossible de manier des échelles (trop lourdes, trop instables).

Enfin, tous les efforts des croisés ont porté sur le saillant de la muraille, constitué par la "tour Maudite" (Tour G sur le plan). Cette tour a été plusieurs fois assaillie, au moyen de tours, d'échelles et a même été sapée sans s'écrouler.
Anecdote à ce sujet. Les croisés ont sapé la tour. Les assiégés ont creusé une contre sape en utilisant les prisonniers chrétiens. Ces prisonniers ont si bien creusé qu'ils ont rejoint les sapeurs croisés et se sont enfuit !

A ta disposition pour d'autres renseignements...mais lit le récit d'Ambroise, tu verras s'est passionnant.

Avec tous mes encouragements.

Gilles
avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan

Message  goussaud le Mer 28 Juin 2017 - 10:45



avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Mer 28 Juin 2017 - 13:46

Salut Goussaud !

Merci pour toutes ces infos. Je vais chercher ce texte, merci !

Goussaud a écrit:Enfin, tu t'interroges sur la hauteur des murailles d'Acre. Sache que si les croisés ont tenté d'en faire assaut au moyen d'échelles c'est que les murailles mesuraient au maximum 8 mètres. Au delà de cette taille il est impossible de manier des échelles (trop lourdes, trop instables).

On avait opté pour des murailles un peu plus hautes avec la personne qui a réalisé mon diorama. Il me semble qu'on avait pensé à 12 mètres. Je ne connaissais pas cette limite de 8m avant ... Dommage Very Happy

Bon après, c'est une approximation de plus pour ce diorama plein de concessions Very Happy

Goussaud a écrit:Au sujet des débarquements. La plupart des débarquements se faisaient sur place, hors de portée des archers arabes. (voir le plan de Harnold joint).
Il est vrai que Richard Cœur de Lyon a débarqué à Sur, prenant l'énorme risque de rejoindre Acre par la terre.
Le débarquement de hommes se faisait depuis les bateaux par galères à fond plat. Le débarquement des animaux, depuis les bateaux huissiers se faisait, au plus près du rivage en utilisant des wharfs (c'est à dire des pontons construits dans la mer à quelques encablures du rivage). On ouvrait l'huis (la porte latérale) sur le wharf. Le bateaux étaient de faible tirant d'eau mais ne pouvaient s'échouer sans risque.

Bon au moins c'est précis. Du coup, les pontons ne seront malheureusement pas réalisables sur le diorama, faute de place. J'ai remplacé la galère à fond plat par une barque toute simple, je pense qu'on y verra que du feu  Very Happy. Mais pour essayer de coller au max avec tes infos, je voulais partir sur un système de monte charge de ce type (https://www.fredericus-rex.eu/en/Scale-1-72-Figures-Buildings-Plants-Flag-s/Green-Line-Accessories-1-72/Green-Line--GL-ZUB-030-Roman-Crane-1-72.html), facile à installer sur le bateau, pour illustrer le déchargement du matériel et des hommes.

Que penses-tu de cette solution intermédiaire ?

Tu auras bientôt une vue aérienne de mon diorama avec les différentes scénettes que je légenderai (telle partie correspondant à tel évènement etc ...). La base de discussion sera plus simple à partir de là.

Après, je suis assez content de la disposition générale des éléments du diorama, qui correspond bien à la réalité historique. Enfin, ça colle avec les cartes que j'avais trouvé (forcément Very Happy ) mais également aux tiennes et ça c'est cool.

Il est également très (très) probable que je fasse appel à toi pour m'aider sur le document que je veux écrire pour détailler et expliquer le diorama à ceux qui le verront. Enfin, si tu es d'accord Wink

Encore merci ! J'essaie de préparer les photos pour ce WE cheers
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Acre

Message  goussaud le Mer 28 Juin 2017 - 18:50

Re bonjour,

Ce sera avec le plus grand plaisir que je t'apporterai mes connaissances sur le sujet. N'hésite donc pas à m'interroger ou à me soumettre tes textes.

Pour ce qui est de la configuration d'Acre (ou plus exactement de Ptolemaïs le nom d'Acre ou de St Jean d'Acre ne lui a été donné que beaucoup plus tard) à cette époque, nous partons sur un schéma d'implantation des remparts qui date de la période ottomane.
Je te joins une étude relativement récente qui place les remparts de la ville au moyen âge bien au-delà de ce que nous voyons aujourd'hui !!

http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_2006_num_164_1_1317

C'est assez troublant, mais sans doute vrai. Mais ne te mets pas martel en tête, il n'y a pas de vérité historique, que des hypothèses qui aident à poser les bonnes questions.

Précisons également que les remparts étaient entouré de douves, que les croisés tentaient en permanence de combler.

Ambroise parle d'un assaut mené contre la tour des Mouches (?) au moyen d'une tour en bois montée sur des barges.

Information bibliographique qui pourrait t'intéresser pour illustrer le siège : L'art de la guerre au moyen âge, de Renaud Beffeyte, éditions Ouest France.

Pour ce qui est des monte-charges ou palans sur les bateaux, c'est parfait et même tout à fait vraisemblable.

Bon courage et à bientôt
Cordialement
avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Sam 1 Juil 2017 - 19:05

Salut !

Abalam a écrit:- Les différents tableau de mon diorama seront donc commencés. Cela méritera quelques explications et photos d'ensemble

Alors c'est parti  cheers

Depuis mon 1er post, je tiens à respecter une certaine réalité historique comme certains d'entre vous m'ont encouragé à le faire (et je les en remercie à nouveau). J'ai donc décidé de faire figurer sur le diorama les évènements suivants :

- Le campement des croisés comme je me l’imagine au printemps 1191
- Assaut avec une tour de siège au nord de la tour E (sept 1191)
- Débarquement des croisés anglais le 8 Juin 1191
- Assaut des croisés, appuyés par un trébuchet, contre les remparts d’Acre le 17 juin.
- Attaque de Saladin et de ses troupes en Juillet

Les couleurs correspondent aux encadrés sur le diorama. Finalement cela ressemble à un tableau qui peut se lire de la manière suivante :

- Les croisés débarquent, s'installent dans le camp, résistent aux assauts de Saladin tout en essayant de faire tomber Acre.

Le tout en reprenant des évènements historiques "réels" marquants de ce siège.

Cette vue aérienne devrait vous aider à y voir plus clair :



Pour le moment, j'ai choisi, afin de "lier" les différentes scénettes de relier lors d'un même combat l'assaut de Saladin et l'assaut des croisés avec la tour de siège. Surtout que cette tour à finalement été détruite par des feux grégeois, d’où des combats au pied de la tour.

Pour le trébuchet, 2 ont été construits en réalité :
L'un a été appelé "La catapulte de Dieu" et l'autre "Mauvais voisin". Vous préférez lequel de nom  Very Happy  ?

Goussaud a écrit:Précisons également que les remparts étaient entouré de douves, que les croisés tentaient en permanence de combler.

Il y a bien des douves sur mon dio, et je suis parti du principe qu'ils avaient réussi à les combler pour avancer la tour de siège  Very Happy

On peut considérer qu'il y a là environ 6 mois de documentation et de peinture, sans tenir compte des 192h pour la réalisation du diorama (qui n'est pas ma réalisation ...). Il va falloir que je m'y tienne si je veux qu'il soit fini un jour Very Happy

Si vous avez des commentaires, des suggestions, des remarques où je ne sais quoi d'autre, n'hésitez pas !
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  domitim le Sam 1 Juil 2017 - 19:08

J'aime bien "mauvais voisin" !
avatar
domitim

Messages : 1807
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 51
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  ROUNDABOUT le Sam 1 Juil 2017 - 20:03

Ouais moi aussi , mes voisins m'appellent comme ça d'ailleurs Very Happy Very Happy

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 12738
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Borodino le Sam 1 Juil 2017 - 20:09

C'est génial ton idée de représenter plusieurs événements sur un seul tableau.
C'est le même principe que les grands maîtres sur toile du XIXÉME.
tu avances rapidement je trouve pour un travail d'une telle ampleur.


"Mauvais voisin" pour moi aussi c'est plus original.

____________________________________________
avatar
Borodino

Messages : 1744
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  ROUNDABOUT le Sam 1 Juil 2017 - 20:20

Blague à part , ton projet "pharaonique" est vraiment formidable et tu es en train de le finaliser , c'est Extra-Ordinaire

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 12738
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Pierrières

Message  goussaud le Sam 1 Juil 2017 - 23:22

Bonsoir,

Je te transmets la partie du texte d'Ambroise (qui raconte la croisade de Richard) concernant les assauts du mois de juin 1191 qui devaient aboutir à la réddition du 12 juillet 1191 (lendemain de la fête de St Benoît).
Tu verras qu'il y avait beaucoup de pierrières dont une effectivement appelée Malvoisine (les arabes ayant de leur côté pour répliquer une Malcousine), il y avait aussi une "pierrière de Dieu" et bien d'autres...Ces pierrières battaient les murailles jour et nuit !!! Dans ce texte tu verras que Richard avait à sa disposition un beffroi (tour d'assaut).

Les murailles avaient été assaillies par deux fois. Une première fois par trois tours le 27 mai 1790 (ces tours seront incendiées) et une autre fois par les pisans par une tour construite sur des barges, en septembre de la même année.

Voici le texte : Bonne lecture et toujours à ta disposition - Goussaud. Encore une fois bravo pour ton travail.

Les deux rois étaient dans leurs lits, malades, au siège devant Acre; mais Dieu voulait les conserver pour secourir la ville. Le roi de France fut guéri assez longtemps avant l'autre. Les pierrières, sans cesser, battaient les murs nuit et jour. Le roi de France en avait une appelée Male Voisine ; mais dans Acre était Male Cousine qui toujours l'endommageait, et il la réparait toujours; et il la répara si bien qu'elle brisa le mur principal et elle fit aussi beaucoup de dégâts dans la tour Maudite. La pierrière du duc de Bourgogne faisait bien aussi son métier; celle des bons chevaliers du Temple frappa maint Turc à la tête; celle des Hospitaliers faisait des coups qui plaisaient bien à tous.
On avait établi une pierrière qu'on appelait la pierrière de Dieu : pour la faire, un bon prêtre avait prêché, réjouissant toute l'ost, et il réunit tant d'argent qu'il abattit plus de deux perches tout alentour du mur qui était près de la tour Maudite. Le comte de Flandres, quand il vivait, en avait eu une, la meilleure qu'on pût trouver; le roi d'Angleterre l'eut après lui, et, avec celle-là, il en avait une petite qui passait pour très bonne. Toutes deux attaquaient une tour qui surmontait une porte où les Turcs se pressaient; elles la heurtèrent et battirent tant, qu'elles en abattirent la moitié. Le roi en avait fait faire deux neuves, si bien construites que là où elles s'avançaient elles lançaient tout à couvert ; et il avait fait dresser un beffroi qui inquiétait beaucoup les Turcs : il était tellement couvert et garni de cuir, de bois et de cordes qu'il ne craignait rien qu'on y jetât, ni pierres ni feu grégeois. Il fit faire aussi deux mangonneaux, dont l'un était si raide -que la pierre qu'il lançait volait dans la ville jusqu'à la Boucherie.
Ces pierrières lançaient nuit et jour sans s'arrêter, et il est vrai comme nous sommes ici que l'une d'elles tua douze hommes d'une seule pierre, qui fut portée et montrée à Salahadin. Ces pierres avaient été apportées dans le pays par le roi d'Angleterre : c'étaient des galets de mer, qu'il avait pris à Messine pour tuer les Sarrasins. Mais le roi était toujours dans son lit, malade et triste. Il allait voir les batailles qu'on livrait aux Sarrasins tout près des fossés, pt le chagrin qu'il avait de ne pouvoir y prendre part l'attristait plus que le mal qui le faisait trembler.
Acre fut rude à prendre, et il fallut y dépenser beaucoup à faire tous ces engins, qui y suffirent à peine; car, quand nous n'y faisions pas attention, les Sarrasins nous les brûlaient. Le roi de France, à grands frais, avait construit un chat et une cercloie richement couverte, ce qui fut grand dommage. Le roi lui-même était assis sous la cercloie et tirait souvent avec son arbalète sur les Turcs qui défendaient les murailles. Un jour, comme ses gens surveillaient le chat et ceux qui y travaillaient, les Sarrasins jetèrent et amassèrent tant de bois sec sur le chat et sur la cercloie (AMBROISE le vit bien)
et après lancèrent avec une pierrière le feu grégeois si droit, qu'ils détruisirent le chat, et la belle cercloie aussi fut là brûlée et mise en pièces. Le roi en fut si courroucé qu'il se mit à maudire tous ceux qui mangeaient son pain quand ils ne le vengeaient pas des Sarrasins. Il fit, cette nuit-là, crier l'assaut pour le lendemain. Ce jour du lendemain, il fit merveilleusement chaud.
Dès le matin se mirent en marche nos braves et vaillants combattants. La garde des fossés fut confiée à des gens qui n'avaient pas peur : tout alentour à la ronde c'étaient les meilleurs chevaliers du monde; il en fut besoin ce jour-là. Salahadin avait dit qu'on le verrait, et qu'il entrerait le premier chez nous; il n'y vint pas, mais les siens y vinrent et descendirent à pied pour attaquer le fossé. On les y attendit de pied ferme, et l'on y donna de bons coups d'épée et de masse d'armes. La bataille fut acharnée; car les Turcs du dehors étaient enragés à la vue de ceux d'Acre, qui les appelaient en leur montrant l'enseigne de Salahadin. C'était l'émir Safadin avec les siens qui nous attaquaient. Ils réussirent à combler le fossé, mais nos gens les repoussèrent. Pendant ce temps, ceux qui étaient allés à l'assaut attaquaient les murs de la ville : que Dieu leur en rende bon salaire!
Les mineurs du roi de France, qui lui avaient fait promesse, creusèrent tant sous terre qu'ils trouvèrent le fondement du mur; ils le soutinrent avec des étançons auxquels ils mirent ensuite le feu, si bien qu'un grand pan de mur tomba; mais ce ne fut pas sans danger pour eux, car, avant de tomber, il s'inclina, si bien que tout le monde eut grand' peur. Quant on vit le mur céder, les ennemis arrivèrent en grand nombre.
Vous auriez vu là grande presse de ces maudits païens avec leurs bannières et leurs enseignes; vous les auriez vus avancer et nous jeter le feu grégeois; vous auriez vu la lutte autour des échelles qu'on appliquait aux murs. Là fut faite une grande prouesse, et c'est Auberi Clément qui la fit. Il avait dit que ce jour-là il mourrait ou il entrerait dans Acre, et il n'en mentit pas : il devint martyr. Il alla sur le mur combattre les Turcs, qui se pressaient pour le renverser, et il en vint tant sur lui qu'il mourut en se défendant; car ceux des nôtres qui le suivaient et qui étaient déjà sur l'échelle la chargèrent tant qu'elle plia et qu'elle se brisa en morceaux : ils furent précipités dans le fossé, aux grandes huées des Turcs; beaucoup y moururent, et d'autres purent être retirés. Mais toute l'ost fut attristée à cause d'Auberi Clément, et pour le plaindre et le regretter on laissa ce jour-là l'assaut.
Il ne s'était pas écoulé beaucoup de temps depuis la mort d'Auberi Clément quand les mineurs pénétrèrent sous la tour Maudite dont je vous ai parlé, et l'étançonnèrent; elle était déjà fort ébranlée. Les assiégés, de leur côté, faisaient une contre-mine, cherchant à atteindre nos mineurs. Enfin ils se rencontrèrent. Ils se donnèrent mutuellement trêve. Or il y avait parmi ceux qui contre-minaient des chrétiens, qui étaient là aux fers. : ils .parlèrent avec les nôtres, et firent tant qu'ils s'évadèrent. Quand les Turcs de la ville le surent, ils en eurent grande douleur. Ils réparèrent et arrangèrent le trou par où ils avaient passé.
Le roi Richard était encore malade, comme je vous l'ai dit; mais il voulut qu'un assaut fût donné sous ses auspices. Il fit approcher des fossés une cercloie magnifique, où étaient ses arbalétriers, qui faisaient bien leur besogne. Lui-même, enveloppé dans une couverture de soie, il se fit porter sous la cercloie pour faire dommage aux Sarrasins; et de sa main, qui y était fort habile, il tira maint coup d'arbalète à la tour que ses pierrières attaquaient et d'où les Turcs tiraient de leur côté. Ses mineurs, cependant, creusaient et étançonnaient au fur et à mesure. A force d'être ébranlée par les mineurs et les pierrières, la tour s'inclina vers le sol. Alors il fit crier par son crieur, monté sur un mur à côté, qu'il donnerait deux besant d'or à quiconque arracherait une pierre de la tour. Il en promit ensuite trois et quatre. Vous auriez vu là les sergents accourir, mais beaucoup y furent blessés. (1) et il y en eut tant de renversés qu'ils n'osaient plus s'approcher ni se fier à la protection de leurs targes. Le mur était haut et large; cependant ils firent si bien qu'ils en enlevèrent plus d'une pierre. Quand les Turcs virent qu'on enlevait des pierres, ils se pressèrent tant, pour atteindre ceux qui détruisaient le mur, qu'ils s'exposèrent à découvert. Un Turc, qui s'était paré de la riche armure d'Auberi Clément, se mit en avant avec une grande témérité; mais le roi Richard le frappa si bien en pleine poitrine d'un fort carreau qu'il tomba mort. Les Turcs, pour réparer le deuil qu'ils en avaient, se découvraient, frappant et tirant de grands coups. Jamais ils ne s'étaient si bien défendus; c'est merveille d'y penser. Là aucune armure ne servait, quelque forte et sûre qu'elle fût; les doubles hauberts, les doubles gamboisons n'arrêtaient pas plus qu'une simple étoffe les carreaux des arbalètes à tour, car ils étaient de trop gros calibre. D'autre part, les assiégés creusaient contre nos mineurs, si bien que les nôtres furent obligés de s'enfuir et de renoncer; et les Sarrasins de les huer !
Quand cette tour, qui avait été si attaquée, fut enfin abattue, et que, la fumée s'étant dissipée, on vit plusieurs accès libres, alors s'armèrent les écuyers preux et agiles.
On vit là la bannière du comte de Leicestre et celle de monseigneur André de Chavigni ; celle de monseigneur Hugues le Brun y vint aussi en belle allure, celle de l'évêque de Salisbury et plusieurs autres. Il était l'heure du repas quand elles vinrent se ranger devant la tour. Les preux écuyers donnèrent l'assaut. (2) Quand ceux qui gardaient les murs les virent monter, ils poussèrent de grands cris, et quand on sut la chose par la ville, elle s'ébranla toute, et les Turcs accoururent en foule. Les écuyers, qui voulaient entrer dans Acre, avançaient rapidement : bientôt ils se rencontrèrent, et vous les auriez vus s'attaquer, se frapper, se renverser les uns les autres. Nos écuyers étaient en petinombre, et les Sarrasins croissaient toujours; ils leur lançaient le feu ardent, et les nôtres, voyant ce feu approcher, n'osèrent l'attendre et redescendirent, et, dans cette aventure, il en mourut je ne sais combien. Alors les Pisans, gens de grande prouesse, s'armèrent à leur tour et montèrent en haut du mur; mais les Sarrasins leur tinrent tête. La bataille entre les Pisans et cette chiennaille fut si forte et si acharnée qu'on n'a jamais vu si bien attaquer ni si bien défendre. Enfin les Pisans furent obligés de descendre aussi. Si l'on avait mieux connu l'affaire, Acre aurait été prise ce jour-là; mais la plupart des gens de l'ost étaient assis et prenaient leur repas : tout avait été fait soudainement; ainsi l'assaut en resta là.
Il y avait eu dans l'ost une assemblée à la suite de laquelle on établit entre le roi Gui et le marquis un accord qu'on avait beaucoup souhaité. Le roi de France tenait pour le marquis et le soutenait, et le roi Richard soutenait le roi du pays, qui avait été couronné à Jérusalem. Comme ils ne s'aimaient pas et qu'ils se disputaient le royaume, on décida que le roi Gui resterait roi, mais qu'ils partageraient entre eux toutes les terres et les rentes. Le marquis aurait immédiatement Sur, Barut et Saette, afin d'éta-, blir une paix solide; et s'il arrivait que le roi Gui mourût le premier, le marquis aurait ja couronne, et Jofroi de Lusignan aurait Jaffe et Eschalone. [Et s'il arrrivait que le roi Gui, le marquis et sa femme mourussent, alors le roi Richard(1)] disposerait du pays. Mais le marquis, tant qu'il vécut, porta envie aux deux frères?
Les Sarrasins qui étaient enfermés dans la cité étaient des gens de grande et merveilleuse fierté. Si ce n'eût pas été des mécréants, on peut dire qu'on n'en aurait jamais vu de meilleurs. Cependant ils prenaient grande peur en voyant cette merveille, que le monde entier se réunissait pour les détruire, en voyant leurs murs percés, crevés et mis en pièces, en voyant leur nombre diminuer par les tués et les blessés. Ils étaient bien encore six mille dans la ville, parmi lesquels le Mestoc et Caracois; mais ils n'avaient plus d'espérance de secours; en outre, ils savaient que toute l'ost était exaspérée pour la mort d'Auberi Clément, et que les chrétiens les haïssaient profondément pour leurs fils, leurs frères, leurs oncles, leurs pères, leurs neveux, leurs cousins germains qu'ils nous avaient tués. Ils savaient, à n'en pas douter, que nos gens mourraient là ou qu'ils les prendraient de force; il n'y avait pas d'autre alternative. Ils avaient fait construire un mur au travers de la ville, et ils songeaient, j'ose bien l'affirmer, à se défendre jusqu'à l'extrémité; mais Dieu les poussa à prendre un parti dont le résultat fut très honorable pour nous et pour eux nuisible et mortel, si bien que, grâce à cette résolution, Acre fut à nous sans coup férir.
Les Sarrasins qui étaient dans Acre tinrent conseil, et décidèrent qu'ils nous demanderaient un sauf-conduit pour envoyer des messages à Salahadin, qui leur avait promis que, s'il les voyait en trop mauvais état, il ferait la paix qu'ils indiqueraient : tel était son engagement.

avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Dim 2 Juil 2017 - 9:46

C est cool si l idée générale du dio vous plait Very Happy
J ai presque envie de dire que c est le plus important Very Happy

C est sûr que c est un travail de longue haleine, je n'aurai pas cru à ce point en commençant ...

Donc vraiment merci pour vos coms.

Pour ce qui est de "Mauvais Voisin", je suis tout a fait d accord avec vous c est plus original et tellement parlant pour peu qu on ai deja habité en copro Very Happy

Merci Goussaud pour le texte. Je vais le relire avec beaucoup d attention.
J avais toujours une hésitation au niveau des combats du rempart effondré. Je ne savais pas si je devais faire sortir les Arabes ou si je devais faire rentrer les croisés. Il semblerait qu il y ai eu des sorties des défenseurs finalement. Donc des combats à l extérieur des remparts sont plausibles.

avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  domitim le Dim 2 Juil 2017 - 11:30

Entre la beauté de la réalisation et la richesse des informations, ce post est un régal !
Bravo Messieurs !
avatar
domitim

Messages : 1807
Date d'inscription : 19/01/2014
Age : 51
Localisation : Bassin d'Arcachon

http://domitim.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Dim 2 Juil 2017 - 21:24

Merci Domitim !

C'est effectivement une chance pour moi d'être tombé sur Goussaud (ou qu'il me soit tombé dessus d'ailleurs Very Happy)
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Murailles Acre

Message  goussaud le Mar 4 Juil 2017 - 18:25

Bonjour Aba,

Je me suis replongé dans l'étude de Benjamin Zedar sur le tracé des murailles d'Acre au Moyen âge. Les murailles actuelles ont été construites par les turcs aux environs de 1750. peu de souvenirs ont été conservés des murailles d'origines.
Benjamin Zerar fait le point sur les recherches historiques et archéologiques concernant leur emplacement et parvient à la conclusion que Acre était au Moyen âge beaucoup plus étendu que peut le laisser penser le tracé actuel de murailles de la vieille ville.
Je t'envoie les plans qu'il a dressés. Sur le plan 2, chaque lettre est une découverte archéologique qui permet de penser que la ville était beaucoup plus étendue aux XII ème et XIII ème siècles.

Par déduction, je situe tour Maudite à l'angle oriental.
La tour comportant une porte, assaillie par Philippe Auguste en juin se situerai plus au sud et porterait le nom de Tour du pont.

Les découvertes archéologiques ont également mis en évidence la largeur et la profondeur des fossés : 13 m de large et 3 m de profondeur. (il y avait du boulot pour les combler !)

Ceci laisse supposer que les murailles étaient hautes de 12 à 13 mètres. Les assauts à l'échelles ne pouvaient voir lieu que lorsque ce murailles avaient été réduites, par l'action de pierrières et de mangonnaux, à une hauteur de 8 mètres.
Le texte d'Ambroise y fait allusion en disant que les pierrières avaient réduit les murailles de 2 toises, soit 3,60 m. (12 - 3,60 = 8,40...on y est presque)

Tout ce que je te dis ne doit pas changer tes plans. Ce qui compte, c'est le réalisme de la bataille.
Je t'indique tout cela sur le plan que je te joins.

Bien cordialement et bon courage.

Goussaud
avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan

Message  goussaud le Mar 4 Juil 2017 - 18:30

Voici le plan !
avatar
goussaud

Messages : 11
Date d'inscription : 04/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Sam 8 Juil 2017 - 15:14

Merci pour toutes ces infos !

Je suis entrain de les disséquer tranquillement. Je reviens vers toi avec mon analyse et mes questions !

Encore merci !
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  lopez le Ven 14 Juil 2017 - 7:32

Bonjour,
je me joins à tous ces commentaires, c'est une véritable chance que ce projet, une réalisation extraordinaire et des ajouts d'une érudition rare.
Merci
Philippe.


lopez

Messages : 874
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 52
Localisation : LYON 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Sam 29 Juil 2017 - 15:16

Salut !

Suite au post dans la catégorie figurines pour le détail, je complète ici par des photos plus larges pour montrer l'intégration de la charrette au décors.

Rien n'est fixe et définitif et l'emplacement est susceptible d'évoluer mais il restera grosso modo entre le bateau et le campement Very Happy



La suite bientôt, du moins je l'espère bounce
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  ROUNDABOUT le Sam 29 Juil 2017 - 15:22

C'est vraiment un projet formidable , ta peinture est très réussie , ce diorama s'annonce grandiose !

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 12738
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Aba le Sam 29 Juil 2017 - 17:16

Merci bcp Round, c est trés flatteur !
Et ça récompense mes heures de peinture et de galére Very Happy
avatar
Aba

Messages : 302
Date d'inscription : 14/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Borodino le Sam 29 Juil 2017 - 22:52

Plus il y a du monde et plus c'est beau.
Ton projet avance vite mine de rien.

____________________________________________
avatar
Borodino

Messages : 1744
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Projet en cours] Siege d'Acre - 3ième Croisade - 1191

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum