Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  BIFFIN le Sam 7 Oct 2017 - 18:58

TOULON, LE 26-08-1944, fusilier marin blessé      
Figurines ReedOAk au 1/32e

A La Valette, un marin du RIM, blessé au bras par un éclat de mortier, se fait panser par une infirmière civile de l'hôpital de Toulon, à la fin des combats.






Le vieil hôpital Chalucet (ou Hôtel Dieu) a été presque totalement détruit par les bombardements alliés et le personnel médical a été évacué vers les écoles de La Valette.















La libération de Toulon a été confiée par le général de Lattre à la 3e Division d'Infanterie Algérienne (3e DIA, général de Monsabert)  et à la 1e Division Française Libre (1re DFL, général Brosset ), division dont fait partie le 1eRIM.                                                                                                                                                                      
Ce sont les tirailleurs algériens de la 3e DIA qui entrèrent les premiers dans Toulon, la 1e DFL ayant été sérieusement accrochée à l'est de la ville (Massif du Touar, La Garde, Le Pradet et La Valette).
La libération de Toulon coûte 2700 tués et blessés aux forces françaises auxquels il faut rajouter environ 300 tués et blessés dans les rang de la Résistance qui, aidée par des hommes du bataillon de choc, a tenu le centre ville pendant 48 heures.


J'avais tellement apprécié ces 2 figurines ReedOak au 1/72e (voir http://addict-figurines.forumgratuit.fr/t11078-paris-le-25-aout-1944-au-soir ) que j'ai décidé de les racheter, mais au 1/32e cette fois.

Les tenues des deux personnages n'appellent que peu de commentaires. On peut néanmoins remarquer qu'à la différence de son homologue du Régiment Blindé de fusilier Marin de la 2e DB notre soldat ne porte pas les deux ancres croisées sur le haut du bras gauche mais l'insigne de la 1e DFL :  


Equipage du RBFM

Fusilier marin du 1er RFM


Quant à l'infirmière, juste un détail mais qui n'en fut pas un pour toutes les femmes pendant l'occupation : ses chaussures à semelles compensées en bois ou en liège, imposées par la pénurie en cuir. Certaines semelles étaient articulées pour donner un peu plus de confort et de souplesse à la marche.

Le 1er régiment de fusiliers marins

Moins connu que le Régiment Blindé de Fusiliers Marins (RBFM) de la 2e Division Blindée, le 1e Régiment de Fusiliers Marins (1eRFM) est une des plus belles unités des forces Françaises Libres.

Si sa création officielle ne  date que du 24 septembre 1943 , ses origines réelles sont bien plus anciennes -à l'échelle de la 2e guerre mondiale- et particulièrement prestigieuses.
En effet le 1e RFM est la nouvelle appellation du Bataillon de Fusiliers Marins (BFM), celui de Bir Hakeim dont les effectifs ont brusquement été gonflés par l'afflux de volontaires provenant notamment de la marine d'Afrique du Nord.
LE BFM est une des toutes premières unités des Forces Françaises Libres.

Il a été constitué le 17 juillet 1940 par l'Amiral Muselier, commandant des Forces Navales Française Libres, à partir d'un noyau de 40 instructeurs et élèves de l' Ecole de fusiliers marins de Lorient qui avaient ralliés Londres.  L'effectif se monte à environ 250 hommes sous le commandement du lieutenant de vaisseau Detroyat.
Si leur première opération fut un échec , devant Dakar qui reste fidèle à Vichy, le bataillon s'illustre dans le ralliement et la mise en défense du Cameroun,  du Gabon et du Congo en décembre 1940.

Le 21 janvier 1941 le bataillon embarque pour la Palestine puis prend part, au sein de la 1e Division Légère Française Libre (général LEGENTILHOMME ) et au côté des Britanniques, à la campagne de Syrie, jusqu'à la prise de Damas le 20 juin 1941 puis de Beyrouth le 16 juillet. Les combats contre les forces vichystes sont rudes et coûtent 40 % des effectifs engagés. Le commandant Détroyat est tué et le capitaine de corvette Amiot d'Inville le remplace.

A l'issue de cette campagne le bataillon, vêtu et équipé par les Britanniques (canons Bofors AA) se voit chargé de la défense anti -aérienne de la  récente 1e Brigade Française Libre du général Koenig. C'est au sein de cette unité que le bataillon va s'illustrer dans tous les combats menés contre les forces italiennes et allemandes : Halfaya et El Mechili en janvier 1942, Bir Hakeim en mai et juin 1942, El Alamein en octobre 1942. A Bir Hakeim ses canons abattent 7 avions allemands et détruisent de très nombreux véhicules. Durand toute la poursuite de l'Afrika Korps  les fusiliers marins assurent la protection de la brigade contre les avions ennemis.

Après la campagne de Tunisie, l'atmosphère est quelque peu tendue au sein des forces françaises...
L'armée d'Afrique qui a combattu les Anglo-américains dans les premiers jours de l'opération Torch et dont les convictions politiques sont encore très "travail-famille-patrie" n'apprécie guère les "Don Quichottes" des FFL.                                                                                                                                                                                                                             Inquiet des ralliements massifs que le prestige des FFL leur apporte, le général Giraud qui a encore la préférence des alliés (mais qui se fera bientôt évincer par le général de Gaulle) se débrouille pour mettre loin à l'écart et les troupes de Koenig et les troupes de Leclerc.

Néanmoins, comme nous l'avons vu, les nouveaux arrivés permettent de transformer le bataillon en régiment. Et surtout le régiment se voit transformé en unité de reconnaissance divisionnaire. Entièrement équipé par les Américains, il sera en permanence en tête de la 1eDFL, pour tous les combats à venir.

Le 24 janvier 1944 le régiment se voit remettre son drapeau par le Commissaire National à la Marine. C'est la seule unité de la Marine a avoir un drapeau, navires et installations navales ayant un pavillon. C'est aussi la seule unité de l'ABC à avoir un drapeau, les autres ayant un étendard.

Fort de 855 hommes, le 1eRFM s'embarque pour l'Italie le 20 mai 1944 avec  25 motos, 57 jeeps, 1 command car, 17 camions Dodge, 1,5 tonne, 1 ambulance, 1 Wrecker de 10 tonnes, 14 canons de 57 mm, 9 obusiers, 9 remorques blindées, 20 Half-Track, 53 Scout-Cars, 17 chars légers.
Dans ses missions de reconnaissance  et de renseignement, d'appui d'infanterie et de poursuite il s'illustre depuis le Garigliano jusqu'à Rome et au delà. La campagne d'Italie coûtera au régiment 197 tués et blessés, dont son chef de corps, le capitaine de frégate Amyot d'Inville, compagnon de la libération depuis, mort pour la France le 10 juin 1944.

De retour en AFN il se prépare au débarquement prévu sur les côtes françaises, l'opération Anvil-Dragoon. Il reçoit alors le renfort de 9 ambulancières issues des services féminins de la Flotte. Plusieurs de ces jeunes femmes recevront la croix de guerre pour leur comportement au feu.

Le RFM débarque le 16 août à Cavalaire.  Dans son rôle d'éclairage et de découverte il fera toutes les campagnes de Provence, de la vallée du Rhône (Lyon le 3 septembre 1944), de Haute- Saône, des Vosges, d'Alsace, de Royan  . Il réalise le 12 septembre 1944  la première liaison avec les Spahis de Leclerc (voir http://addict-figurines.forumgratuit.fr/t11522-nod-sur-seine ), puis, le 1e février 1945, il atteint le Rhin à Artzenheim. Il participera enfin aux durs combats du massif de l'Authion dans les Alpes.

195 de ses hommes, dont 12 0fficiers, sont morts pour la Libération de la France.
200 Croix de Guerre, 70 Médailles Militaires, 32 Légions d’honneur, enfin 29 Croix de la Libération lui ont été décernées. Son drapeau porte la Croix de la Libération, la Croix de Guerre 39-45 et la Médaille de la Résistance.

Pour mémoire rappelons que la 1re DFL est, avec la 3e DIA, la division la plus décorée de l'armée française, au titre de la seconde guerre mondiale.  Elle aura l'honneur de clôturer le défilé de la victoire le 14 juillet 1945.



Dernière édition par BIFFIN le Sam 7 Oct 2017 - 23:23, édité 1 fois
avatar
BIFFIN

Messages : 970
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  lopez le Sam 7 Oct 2017 - 20:51

Bonsoir,
bravo pour ces deux figurines et ce rappel historique.
Philippe.

lopez

Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 52
Localisation : LYON 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  Borodino le Sam 7 Oct 2017 - 22:10

Merci pour toutes ce bel historique, c’est passionnant.

C’est toujours aussi bien imprimé.
La peinture est aussi très réussie

____________________________________________
avatar
Borodino

Messages : 1716
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 45
Localisation : Albi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  ROUNDABOUT le Sam 7 Oct 2017 - 23:44

Bravo Marc !
L'historique est passionnant et les figurines ont vraiment l'air concentré sur ce bandage, c'est très beau !

____________________________________________
Des troupes ? Où voulez-vous que j'en prenne ? Voulez-vous que j'en fasse ?
avatar
ROUNDABOUT

Messages : 12542
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 50
Localisation : VEXIN FRANÇAIS (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  BIFFIN le Dim 8 Oct 2017 - 10:32

Merci beaucoup à vous trois !
David ta remarque me fait particulièrement plaisir parce que c'est précisément l'attitude des deux "acteurs" que j'ai essayée de rendre.
avatar
BIFFIN

Messages : 970
Date d'inscription : 18/01/2016
Age : 61
Localisation : Deuil-La Barre (95)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  Invité le Dim 8 Oct 2017 - 12:08

Salut Marc.
Bravo pour ce bel ensemble.
Bonne journée et à plus tard.
Jacques.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulon, le 26 août 1944, fusilier marin blessé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum